International
URL courte
22517
S'abonner

La guerre civile en Syrie a fait 470.000 morts et plus de 1,9 million de personnes ont été blessées. Le nombre de réfugiés victimes de ces cinq années de conflit est estimé à 23 millions.

Les pertes de la guerre en Syrie atteindront 1.300 milliards de dollars (environ 1.180 milliards d'euros) si les hostilités se poursuivent jusqu'à 2020, rapporte la chaîne iranienne Press TV, citant un rapport de l'organisation religieuse non-gouvernementale américaine World Vision International (WVI).

Les dépenses militaires dans la République arabe syrienne ont atteint 275 milliards de dollars depuis 2011, ce qui dépasse de 150 fois le budget social d'avant la guerre, lit-on dans le document de 26 pages. 

"Même si le conflit s'achève en 2016, les pertes économiques seront estimées entre 448 et 689 milliards de dollars, soit 140 fois plus que la somme demandée par l'Onu pour l'aide humanitaire au peuple syrien et 100 fois plus que les dépenses de gestion des réfugiés syriens dans toute la région", lit-on encore dans le rapport.

Selon ce document, "environ 5,7 millions d'enfants syriens sont privés d'accès à l'enseignement scolaire. Seuls 43% des hôpitaux syriens fonctionnent comme d'habitude et 50% des médecins certifiés ont dû quitter le pays".

Le Liban, où le PIB par habitant a été réduit de 23%, est le pays le plus concerné par le conflit syrien, estiment les auteurs du rapport.

Le 22 février, les présidents de la Russie et des États-Unis, Vladimir Poutine et Barack Obama, ont approuvé un plan de cessez-le-feu en Syrie.

Cette initiative a été appuyée par les dirigeants de nombreux autres pays qui se sont déclarés prêts à contribuer à sa réalisation. La trêve est entrée en vigueur le 27 février à minuit.

Cette trêve ne concerne par les organisations terroristes État islamique (EI ou Daech), Front al-Nosra (antenne syrienne d'Al-Qaïda) et d'autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu et interdits en Russie et dans d'autres pays.

Le centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie opère sur la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié. Il comprend 61 officiers russes. Ce centre a pour mission de signer des accords de cessez-le-feu avec les chefs des formations armées syriennes, veiller au respect de la trêve et assurer le transport de l'aide humanitaire à la population civile syrienne.

Lire aussi:

Député français: l’UE devrait renforcer la coopération avec la Russie et la Syrie
Président serbe: la Russie a sauvé la Syrie
Syrie: la date des négociations de paix est de nouveau reportée
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
pertes économiques, perte, guerre civile, analyse, rapport, World Vision International (WVI), Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook