Ecoutez Radio Sputnik
    Libye

    Crise libyenne: Obama s'en prend à Sarkozy et Cameron

    © AFP 2019 Taha Jawashi
    International
    URL courte
    886111

    Le président sortant Barack Obama a vertement critiqué l'ex-dirigeant français et l'actuel premier ministre britannique pour leurs rôles dans le règlement de la crise libyenne.

    Dans un entretien publié par le magazine américain The Atlantic, le chef de la Maison Blanche a évoqué les conditions dans lesquelles une coalition dirigée par la France et la Grande-Bretagne avait mené en 2011 des raids aériens en Libye ayant entraîné la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

    "La Libye est plongée dans le chaos", constate le président américain qui parle même en privé de "shit show" ("merdier"), selon le journal.

    "Lorsque je me demande pourquoi cela a mal tourné, je me rends compte que j'étais convaincu qu'étant donné la proximité de la Libye les Européens seraient plus impliqués dans le suivi", explique M.Obama.

    Cependant, selon lui, David Cameron a été rapidement "distrait par d'autres choses", tandis que Nicolas Sarkozy "voulait claironner ses succès dans la campagne aérienne alors que nous avions détruit toutes les défenses anti-aériennes".

    Dans le même temps, il précise que "le niveau des divisions tribales en Libye était plus important que ce à quoi nos analystes s'attendaient".

    Depuis l'intervention occidentale, l'Etat libyen dirigé par le colonel Kadhafi depuis 1969 s'est effondré et les violences y sont devenues quotidiennes. Les milices rivales se disputent le pouvoir dans le pays tandis que le groupe Etat islamique (Daech) a profité du chaos pour monter en puissance.

    Lire aussi:

    Situation en Libye: la Maison Blanche dans l’impasse
    Raid aérien américain contre Daech en Libye
    Deux Serbes enlevés en Libye tués dans une frappe aérienne américaine
    Les USA préparent une opération terrestre en Libye?
    Tags:
    réglement politique, guerre civile, crise, intervention, critiques, présidence américaine, Mouammar Kadhafi, David Cameron, Nicolas Sarkozy, Barack Obama, Libye, Royaume-Uni, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik