Ecoutez Radio Sputnik
    Quand une faute d'orthographe coûte 790 M USD

    Quand une faute d'orthographe coûte 790 M USD

    © Flickr/ hobvias sudoneighm
    International
    URL courte
    84845223

    Une faute d'orthographe a empêché des hackers de voler près d'un milliard de dollars des comptes de la Banque centrale du Bangladesh.

    Il y a environ un mois, des hackers ont obtenu des données d'identification pour accéder au compte de la banque centrale bangladaise auprès de la Réserve fédérale des États-Unis (FED) visant à voler presque un milliard de dollars.

    La FED a reçu 30 demandes de transfert de fonds pour un montant total de 870 millions de dollars vers diverses organisations enregistrées aux Philippines et au Sri Lanka. Les employés de la réserve fédérale n'ont rien suspecté et ont approuvé quatre demandes transférant ainsi volontairement 81 millions de dollars aux pirates inconnus, rapporte Bloomberg.

    Les malfaiteurs auraient pu réussir à mener leur plan à bout si un petit détail fâcheux ne les avait pas stoppés net. La cinquième demande contenait le mot "foundation" (une fondation), mais les pirates ont fait une faute d'orthographe, l'ayant écrit "fandation".

    Au grand dam des cyber-voleurs, la faute n'est pas passée inaperçue, les employés de la banque allemande Deutsche Bank ont demandé des éclaircissements à la Banque centrale du Bangladesh, ce qui a permis d'arrêter la fuite de fonds tout en privant les hackers de la cinquième tranche de 20 millions de dollars. Cependant, ils ont quand même réussi à obtenir 80 millions de dollars ce qui fait de cet incident l'un des plus grands vols financiers de l'histoire.

    Lire aussi:

    Croyant attaquer Google, les hackers de Daech manquent leur cible
    Hackers: toujours plus sophistiqués et insaisissables
    La cyberattaque contre la BBC revendiquée par des hackers anti-Daech
    Les écureuils plus redoutables que les hackers russes
    Tags:
    vol, cybercriminalité, fonds, argent, cybersécurité, hackers, banques, Réserve fédérale américaine (Fed), Deutsche Bank, Sri Lanka, Bangladesh, Philippines, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik