Ecoutez Radio Sputnik
    Un soldat sud-soudanais

    Soudan du Sud: les combattants autorisés à violer les femmes en guise de salaire

    © AP Photo / Mackenzie Knowles-Coursin
    International
    URL courte
    Conflit au Soudan du Sud (66)
    20131
    S'abonner

    L'Onu a publié un rapport alarmant sur la situation au Soudan du Sud. Zeid Ra'ad Al Hussein, le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, mentionne une utilisation massive du viol par les combattants "comme instrument de terreur et comme arme de guerre", tout cela en accord avec les autorités.

    Dans son rapport, l'Onu assure que "des groupes alliés au gouvernement sont autorisés à violer les femmes en guise de salaire". 

    Entre avril et septembre 2015, selon le rapport, plus de 1.300 viols ont été recensés au Soudan du Sud. Ainsi, au cours d'un incident, les soldats ont longtemps discuté pour décider s'ils devaient violer ou non une fillette de six ans, avant de la fusiller. Deux femmes ont été agressées après être sorties d'un camp protégé par l'Onu pour aller chercher de la nourriture et du bois de chauffage. 

    "L’échelle et le type de violences sexuelles – qui sont principalement le fait des forces gouvernementales et des milices qui leur sont affiliées – sont décrits avec des détails épouvantables et dévastateurs, tout comme l’attitude, presque désinvolte, mais calculée, de ceux qui ont massacré les civils et détruit leurs biens et leurs moyens de subsistance," indique Zeid Ra'ad Al Hussein cité par Reuters.  

    "Il semble que dans l’immense majorité des cas, les victimes ne soient pas touchées lors de combats mais d’attaques délibérées contre les civils, sur la base de leur appartenance ethnique", explique le rapport.

    Le rapport contient des témoignages sur des civils, y compris des enfants et des personnes handicapées, qui ont été assassinés, brûlés vifs, asphyxiés dans des conteneurs, tués par balles, pendus ou découpés en morceaux. 

    La guerre au Soudan du Sud a éclaté en décembre 2013. Le plus jeune pays du monde a sombré dans le chaos. Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts. Plus de deux millions de personnes ont été contraintes de quitter leur domicile. Rien que dans l’État d'Unité, plus de 7.000 personnes ont trouvé une mort violente entre le début du conflit et novembre 2015.


    Dossier:
    Conflit au Soudan du Sud (66)

    Lire aussi:

    Nouvel accord de paix au Soudan du Sud
    Soudan du Sud: 70% de la population risque l'insécurité alimentaire (ONU)
    Abdelmadjid Tebboune élu Président de l’Algérie dès le premier tour
    Tags:
    violences, atrocités, Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH), ONU, Zeid Ra'ad al-Hussein, Soudan du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik