International
URL courte
90302
S'abonner

Dans le contexte de relations tendues avec Ankara, la Russie a décidé de se joindre à la mission de maintien de la paix de l’Onu sur l’île de Chypre, dont une partie est occupée militairement par les Turcs.

Pour la première fois dans l'histoire, trois policières russes se joindront aux forces armées de maintien de la paix de l'Onu à Chypre, rapporte le site officiel du ministère russe de l'Intérieur ce samedi.

"Les agents de l'Intérieur de la Fédération de Russie se sont mis à exercer leurs fonctions en tant que gardiens de la paix sur le territoire de la République de Chypre. Leur objectif — maintenir la paix et la tranquillité de la population locale, ainsi que la surveillance générale de la situation", annonce le ministère dans un communiqué.

La mission comprend des représentantes de trois régions russes. Elles ont passé une formation spéciale et une sélection rigoureuse, y compris au niveau international, précise le ministère russe de l'Intérieur.

Les autorités chypriotes ont reçu les policières avec une cérémonie de levée du drapeau national russe. Le chef des forces armées de maintien de la paix sur l'île de Chypre a noté que la Russie était devenue le douzième pays "donneur" de la composante policière des Nations unies sur l'île et le 35e participant de la mission de maintien de la paix à Chypre.

L'île de Chypre est divisée en deux parties depuis 1974, après l'invasion militaire turque, déclenchée par une tentative de joindre l'île à la Grèce. Les Turcs ont occupé 37% du territoire de l'île en proclamant en 1983 la République turque de Chypre du nord, reconnue uniquement par la Turquie. Depuis 1975, l'Onu effectue une mission de "bons offices" visant à aider les communautés grecque et turque de l'île pour une solution rapide, juste et durable de la question chypriote.

Lire aussi:

Chypre: pétition appelant à ouvrir une base militaire russe
Le conflit gazier s'enflamme entre Chypre et Israël
Lutte antiterroriste: Chypre renverra six Français vers la Suisse
Tags:
policier, police, maintien de la paix, mission, ministère russe de l'Intérieur, ONU, Moscou, Russie, Turquie, Chypre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook