Ecoutez Radio Sputnik
    Touchées par le cancer, des victimes de Fukushima s’en prennent aux autorités

    Touchées par le cancer, des victimes de Fukushima s'en prennent aux autorités

    © East News. Kyodo/FOTOLINK
    International
    URL courte
    276690

    Les parents des enfants, touchés par le cancer de la thyroïde, ont décidé de demander collectivement aux autorités japonaises de déterminer la cause de la maladie.

    Les parents des enfants de la préfecture de Fukushima, qui, après la catastrophe de la centrale nucléaire japonaise, avaient été diagnostiqués atteints par le cancer de la thyroïde, ont formé une organisation publique pour amener les autorités à reconnaître le lien entre l'accident et la maladie.

    Après la catastrophe, les autorités japonaises ont ordonné d'assurer un dépistage régulier de 380.000 enfants et adolescents qui, au moment de l'accident, avaient moins de 18 ans.

    A ce jour, 167 d'entre eux ont été diagnostiqués d'un cancer de la thyroïde. Cependant, en raison du fait que la dose d'exposition de radiation était faible, les experts ne peuvent pas indiquer clairement que la cause de la maladie était précisément l'accident de la centrale nucléaire.

    Pour échanger des informations, pour se soutenir dans les moments difficiles et pour parvenir à l'établissement des causes de la maladie de leurs enfants, les parents ont fondé samedi la Société des familles de cancer de la thyroïde.

    Le père d'un de ces enfants indique qu'il a été choqué quand il a découvert le diagnostic de son enfant, et qu'il se sent maintenant beaucoup mieux parce qu'il peut parler aux parents qui sont confrontés à la même douleur.

    "Je veux connaître la véritable cause du cancer chez mon enfant", a-t-il expliqué.

    Située à la frontière de trois plaques tectoniques, le Japon fait face à une menace sismique importante et quasi permanente. En 2011, un séisme de magnitude 9.0 a engendré un tsunami dont les vagues ont atteint une hauteur estimée à plus de 30 mètres. Celles-ci ont parcouru jusqu'à 10 km à l'intérieur des terres, ravageant près de 600 km de côtes.

    L'ampleur de cette catastrophe résulte essentiellement du tsunami qui s'ensuivit et qui est à l'origine de plus de 90 % des 18.079 morts et disparus, des destructions et des blessés. Ce tsunami a également entraîné l'accident nucléaire de Fukushima placé au niveau 7, le plus élevé sur l'échelle internationale des événements nucléaires (INES) des accidents nucléaires et radiologiques.

    Lire aussi:

    Japon: premier redémarrage d’un réacteur après Fukushima
    Les fleurs de Fukushima font le buzz sur Twitter
    Fukushima: la catastrophe est loin d'être terminée
    Nouvelle fuite d’eau radioactive à Fukushima
    Un robot filme l’intérieur de Fukushima
    Tags:
    radioactivité, cancer, centrale nucléaire, centrale nucléaire de Fukushima, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik