Ecoutez Radio Sputnik
    Une jeune fille portant un voile

    Trois ans de prison pour avoir parlé de l'infidélité des Egyptiennes

    © Flickr/ HENG FU MING
    International
    URL courte
    7213
    S'abonner

    Un célèbre bloggeur égyptien a écopé, le 12 mars, de trois ans de prison avec travaux forcés après avoir dit à la télévision que les Egyptiennes mariées étaient souvent infidèles.

    En février dernier, la police égyptienne a arrêté Taymour el-Sobky pour atteinte à l'honneur des Egyptiennes.

    Lors d'une émission télévisée diffusée en décembre 2015, l'homme a déclaré que 30% des Egyptiennes étaient prêtes à commettre des actes immoraux, notamment l'adultère, rapporte l'agence Reuters.

    Selon Taymour el-Sobky, les épouses trompaient leurs maris lorsque ces derniers étaient à l'étranger. Les mariages arrangés, fréquemment pratiqués dans le sud du pays, ne faisaient en outre qu'aggraver la situation. Comme les Egyptiennes ne connaissent pas leur futur mari avant le mariage, elles seraient plus aptes à le trahir ensuite.

    La page Facebook de Taymour el-Sobky, intitulée "Chroniques d'un mari en souffrance", est suivie par plus d'un million de personnes.


    Lire aussi:

    Mode sportive: un maillot hijab pour le football féminin afghan
    L'abaya, symbole de la révolution de la mode musulmane
    Ce que les hommes craignent le plus
    Tags:
    femmes, infidélité, adultère, Taymour el-Sobky, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik