Ecoutez Radio Sputnik
    Côte d'Ivoire

    Côte d'Ivoire: au moins 16 morts, Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique le coup

    © Flickr / abdallahh
    International
    URL courte
    8223
    S'abonner

    Des assaillants lourdement armés ont attaqué dimanche un hôtel de la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, fréquentée par les Occidentaux et située à une quarantaine de kilomètres à l'est d'Abidjan.

    Ces assaillants "puissamment armés et portant des cagoules ont tiré sur les occupants de L'Etoile du sud, un grand hôtel pris d'assaut par les expatriés en cette période de canicule," a expliqué un témoin à l'AFP.

    "Nous avons été surpris par les tirs et nous sommes maintenant cloitrés chez nous", a dit un autre témoin.

    Le bilan de l'attaque a été revu à la hausse et s'élève à 16 personnes, dont 14 civils et deux représentants des forces de l'ordre, vient de confirmer le président ivoirien. L'organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué l'attentat.

    Plus tôt dans la journée, la chaîne de télévision Al Arabiya avait déclaré, se référant à la police locale, que 12 personnes, dont quatre Européens, avaient trouvé la mort dans l'attaque.

    Le portail d'informations Al-Bawaba a informé de son côté que des Français et des Libanais pourraient se trouver parmi les victimes. Toutefois, l'ambassade de France en Côte d'Ivoire n'a pas confirmé ces informations.

    Six terroristes, auteurs de cette attaque meurtrière, ont été éliminés, rapporte l'agence ITV News.

    Ville historique et ancienne capitale de la Côte d'Ivoire sur la côte du Golfe de Guinée, Grand-Bassam abrite plusieurs hôtels fréquentés par une clientèle d'expatriés.

    Plusieurs centaines de gens attendaient à l'entrée du quartier France, qui marque l'entrée de la vieille ville, séparée de la partie moderne par un pont. Une dizaine d'ambulances étaient également stationnées. Un journaliste de l'AFP a vu une dizaine de personnes, dont une occidentale blessée, évacués dans un camion militaire.

    Des véhicules militaires, transportant des mitrailleuses lourdes, et des chasseurs traditionnels dozo armés se dirigeaient également vers le lieu de la fusillade.

    Tags:
    terrorisme, morts, fusillade, attentat, victimes, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Côte d'Ivoire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik