Ecoutez Radio Sputnik
    calendrier  avec les prix d'achat de la viande de porc

    Des agriculteurs en colère installent une ferme en plein Bruxelles

    Fred Tanneau
    International
    URL courte
    26320

    Des centaines d'agriculteurs se sont rassemblés lundi matin dans le quartier européen de Bruxelles pour protester contre la situation catastrophique dans le secteur.

    Ils protestent contre la baisse des prix de leurs produits, notamment due aux tensions politiques avec la Russie.

    Des agriculteurs des pays membres de l'UE ont mis sur pied une ferme près du bâtiment du Conseil européen où se réuniront lundi les ministres de l'Agriculture de l'UE.

    ​Des centaines d'agriculteurs se sont rassemblés lundi matin dans le quartier européen de Bruxelles pour protester contre la situation catastrophique dans le secteur.

    Selon Laurent Gomand, vice-président de la Fédération wallonne de l'agriculture, "nous exigeons des résultats (de la réunion des ministres de l'Agriculture, ndlr) dès aujourd'hui (lundi). Cela doit passer par une régulation des marchés agricoles européens permettant une stabilisation et un revenu décent pour les agriculteurs. Nous voulons un prix correct et une régulation de la production. Pas question de revenir une nouvelle fois avec des aides ponctuelles qui ne sont que des sparadraps sur une jambe de bois".

    "Suite à la politique de l'UE, de nombreux producteurs agricoles se sont retrouvés au seuil de la ruine", a indiqué un participant à la manifestation. 

    En août 2014, la Russie, qui était un de principaux marchés pour les produits agricoles européens, a introduit un embargo sur les denrées en provenance des pays ayant imposé des sanctions à son encontre. Au printemps 2015, lorsque l'UE a prorogé ses sanctions antirusses, Moscou ayant réagi par une mesure symétrique: l’embargo russe sur les produits alimentaires européens restera en vigueur jusqu'au 5 août

    Lire aussi:

    France: la grogne des agriculteurs ne s'apaise pas
    Des agriculteurs en colère encerclent Vannes
    L’Iran «paiera un prix que personne n’a jamais payé» s’il attaque les USA, promet Trump
    Tags:
    agriculteur, protestations, sanctions, Fédération wallonne de l'agriculture (FWA), Laurent Gaumend, Bruxelles, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik