Ecoutez Radio Sputnik
    Violences contre les femmes

    Violences contre les femmes: le choc des chiffres

    © Photo. Warren Goldswain
    International
    URL courte
    839

    En France, une femme meurt tous les 2,7 jours sous les coups de son conjoint. En Afghanistan, 90% des femmes ne savent ni lire, ni écrire. Les mutilations sexuelles sont le lot de 200 millions de jeunes filles dans 30 pays du monde. Ce sont les chiffres rendus publiques par la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme.

    La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) a tourné une vidéo qui a été diffusée sur le web à l'occasion de la Journée des droits des femmes pour rappeler les épreuves qu'elles doivent surmonter dès leur naissance.

    Dans cette vidéo, l'organisation non gouvernementale résume en quelques chiffres significatifs toutes les difficultés que rencontreront les jeunes filles durant leur vie.

    Naître fille implique de surmonter beaucoup d'obstacles, ceci, bien plus tôt qu'on ne le pense. La discrimination contre les femmes commence avant même la naissance. Les avortements sélectifs en fonction du sexe sont fréquents dans certains pays, comme en Inde. Les filles sont trop souvent considérées comme un fardeau financier.

    Les mutilations sexuelles sont le lot de 200 millions de filles dans 30 pays du monde. Ces pratiques conduisent souvent à de graves infections et parfois à la mort. Les filles n'ont pas toutes accès à l'école. En Afghanistan, 90% des femmes ne savent ni lire, ni écrire, ce qui réduit drastiquement leurs perspectives d'avenir.

    63 millions de filles dans le monde ne reçoivent pas d'éducation. Bien avant l'âge adulte, 700 millions de filles sont mariées de force, souvent à des hommes beaucoup plus âgés. De nombreuses femmes ne sont pas libres de leur choix en matière de maternité.

    Chaque année, 22 millions de femmes et de jeunes filles doivent recourir à un avortement clandestin, mettant ainsi leur santé et leur vie en danger. Dans certains pays, elles risquent pour cela la prison. C'est notamment le cas au Sénégal.

    Celles qui parviennent à l'âge adulte sont confrontées à de profondes discriminations menant à la violence. Beaucoup trop souvent elles ne sont même pas en sécurité dans leur propre foyer. Elles sont battues et maltraitées par leur partenaire.

    En France une femme meurt tous les 2,7 jours sous les coups de son conjoint.

    Et les plus chanceuses doivent sans cesse lutter pour l'égalité salariale, l'égalité des droits et l'égalité des chances.

    "Ce combat ne doit pas être celui d'une seule journée", souligne la FIDH à la fin de sa vidéo.

    Lire aussi:

    L’Etat-major russe souhaite un joyeux 8 mars aux femmes militaires en Morse
    Seules 4% des rues parisiennes portent des noms de femmes
    Les jeunes filles de l’Union soviétique
    Tags:
    femmes, avortement, droits des femmes, violences, Sénégal, Afghanistan, Inde, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik