Ecoutez Radio Sputnik
    Masque d'Anonymous

    Anonymous déclare la guerre à Donald Trump

    © Flickr/ Luciano Castillo
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    5422

    Les activistes du mouvement Anonymous ont déclaré une "guerre sans merci" au candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, rapporte le journal britannique The Independent.

    "Il est indispensable de hacker ses sites Web pour révéler au public ce qu'il cherche à dissimuler. Nous devons détruire sa campagne (préélectorale) et ternir sa réputation", déclarent les activistes dans une vidéo publiée sur YouTube.

    "Nous appelons tous ceux qui s'y connaissent en informatique à y prendre part. Ce n'est pas une mise en garde, mais une déclaration de guerre sans merci", soulignent-ils encore.

    Le 6 mars, les activistes du mouvement Anonymous ont déclaré qu'ils avaient forcé la messagerie de Donald Trump. Les hackers ont publié des messages datant de 2012. Les fichiers publiés étaient des messages des présentateurs de la chaîne américaine MSNBC Joe Scarborough et Mika Brzezinski, indique The Independent.

    Les présentateurs de MSNBC ont interviewé Donald Trump lors de la campagne électorale. Ces messages rendus publics ont éveillé des soupçons concernant l'impartialité des journalistes.

    Plus tard, Joe Scarborough a confirmé que ces messages étaient authentiques, ainsi que le fait que Donald Trump ait transféré de l'argent, en soulignant que ce n'était pas une tentative de soudoyer les journalistes.

    En décembre 2015, les hackers du mouvement Anonymous avaient déclaré la guerre à M.Trump pour ses déclarations sur la nécessité d'interdire aux musulmans l'entrée sur le territoire américain.

    Auparavant, Donald Trump s'était déclaré prêt à approfondir les relations avec la Russie. Saluant cette intention, le président russe Vladimir Poutine avait qualifié le candidat de "leader absolu du débat présidentiel". En retour, M.Trump avait avoué qu'il considérait comme un honneur les paroles du président russe, et avait confirmé la nécessité d'une coopération plus large entre les deux pays.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Anonymous affirme avoir forcé la messagerie de Donald Trump
    Anonymous déclare la guerre aux abus policiers aux Etats-Unis
    Après le Sénat et l'Assemblée nationale, qui sera la prochaine cible des Anonymous?
    Tags:
    hackers, Présidentielle américaine 2016, Anonymous, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik