Ecoutez Radio Sputnik
    Police à New York

    Le moral des policiers de New-York est au plus bas

    © REUTERS / Mike Segar
    International
    URL courte
    481

    La grande majorité des officiers de la police de la ville de New York (NYPD) ont avoué qu'ils détestaient leur travail et qu'ils se sentaient beaucoup plus en sécurité avant que le maire Bill de Blasio et le commissaire de police Bill Bratton prennent leurs fonctions, selon un nouveau sondage réalisé par le syndicat de la police de la ville.

    Le sondage réalisé auprès de 6.000 employés de police (sur un total de 24.000) a révélé un manque retentissant de passion pour le travail, rapporte The New York Post.

    "Les résultats de cette recherche confirment ce que nous entendons depuis deux ans: le travail est plus difficile que jamais, les dangers sont plus grands et le moral est extrêmement faible", a déclaré Patrick Lynch, président de Patrolmen’s Benevolent Association (Association bénévole des patrouilleurs).

    Environ 87% des policiers affirment que New York est devenu "moins sûr" après la prise de fonction de la nouvelle administration dirigée par Bill de Blasio début 2014. 55% des sondés considèrent New York comme "beaucoup moins sûr".

    96% des policiers ont également noté que les relations entre les officiers et les communautés des quartiers dans lesquels ils patrouillent se sont dégradées au cours des deux dernières années, malgré la bonne volonté affichée par M.Bratton, qui a fait de la restauration de ces relations une pierre angulaire de sa stratégie de maintien de l'ordre.

    Néanmoins, 89% des policiers interrogés ont déclaré qu'ils quitteraient le NYPD s'ils pouvaient obtenir un emploi mieux rémunéré dans d’autres départements des forces de l’ordre, tandis que 86% ont dit qu'ils ne recommanderaient jamais ce travail aux membres de leurs familles.

    Les agents de police qui sont de service affirment que les policiers sont découragés parce qu'ils ne voient aucun soutien de la part du NYPD ou des communautés avec lesquelles ils sont confrontés.

    "Le moral est terrible. Il a toujours été mauvais, mais là on touche le fond", a déclaré un policier qui travaille à Manhattan. 

    Cependant, un haut fonctionnaire du NYPD a déclaré que si l'étude mettait en évidence les domaines de la police qu'il conviendrait d’améliorer, elle était loin d'être scientifique.

    "Le département de la police de la ville n'a pas reçu cette étude", a déclaré le porte-parole du NYPD Peter Donald. "Quand nous la recevrons, si nous la recevons un jour, nous l'analyserons", a-t-il ajouté.

    Monica Klein, porte-parole de la mairie de New York, a rejeté ce sondage, en ajoutant que les conclusions étaient "très douteuses".

    "Les indices de l'activité criminelle sont extrêmement basses. Les meurtres et les fusillades sont à leur plus bas niveau de l’ère moderne", a déclaré Monica Klein.

    "Le NYPD est la force de police la plus efficace des Etats-Unis, et ça, nous le devons à nos agents".

    Lire aussi:

    Le renseignement US va partager ses données avec la police
    La police américaine aux trousses… d'une licorne
    En janvier, la police US a tué en moyenne 4 personnes par jour
    Tags:
    étude, sondage, travail, police, Bill de Blasio, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik