Ecoutez Radio Sputnik
    Le général américain Ben Hodges (au premier plan) en train de visiter une base de l'Otan à Szczecin (Pologne) en compagnie du général polonais Boguslaw Samol

    Le référendum britannique est une menace pour l'Otan, selon un général US

    © REUTERS / Cezary Aszkielowicz/Agencja Gazeta
    International
    URL courte
    532618

    Le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE mettrait en danger l'ensemble du système de défense de l'Otan en Europe, estime le général américain Ben Hodges, commandant des forces terrestres de l'Alliance sur le continent européen.

    Selon le général, les résultats du référendum auront une importance stratégique, souligne le quotidien britannique The Daily Telegraph.

    "Tous les événements qui sapent l'efficacité de l'Alliance influent sur nous d'une manière ou d'une autre. Si l'UE commençait à s'effondrer nous n'y pourrions rien. Cela provoquerait un «effet domino» qui affecterait l'ensemble de l'Otan", a déclaré Ben Hodges.

    Selon lui, le référendum britannique fait le jeu de Moscou qui pratique une "politique agressive" en Ukraine et en Syrie.

    "La Russie a provoqué la crise migratoire en Europe en contraignant des dizaines de milliers de personnes à fuir vers les pays européens. Nous devons faire preuve de solidarité face à l'agression russe, mais dans le cas où le Royaume-Uni déciderait de quitter l'UE, notre unité serait en danger", a indiqué le commandant des forces terrestres de l'Otan.

    Le général n'a pas été rassuré par les nombreuses affirmations des responsables britanniques selon lesquelles Londres n'avait pas l'intention de réduire sa participation à l'Alliance atlantique.

    Le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne se tiendra le 23 juin. Les Britanniques seront invités à répondre à la question suivante: "Le Royaume-Uni doit-il rester membre de l'UE?".

    Lire aussi:

    Royaume-Uni: le monde des affaires pour le référendum sur la sortie de l'UE
    Le statut spécial du Royaume-Uni, un coup dur pour l’UE?
    La France veut que le Royaume-Uni reste dans l'UE
    Tags:
    référendum, sécurité, Union européenne (UE), OTAN, Ben Hodges, Royaume-Uni, Moscou, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik