Ecoutez Radio Sputnik
    Pologne

    La rhétorique antirusse de la Pologne commence à préoccuper l’Occident

    © REUTERS/ Kacper Pempel
    International
    URL courte
    18231

    La rhétorique antirusse dont usent et abusent les autorités polonaises met en péril les relations entre Varsovie et l’Occident, annonce l’édition américaine Politico.

    Un grave conflit couve entre le gouvernement polonais et les pays occidentaux, annonce l'édition américaine Politico. À l'occasion du sommet de l'Otan, qui se déroulera en juin, Varsovie envisage de soumettre un projet d'accord destiné à déployer des troupes permanentes de l'Alliance sur son territoire. Objectif déclaré: contrer la présumée "menace russe". Or, l'Otan semble ne pas partager l'enthousiasme.

    "Les diplomates occidentaux voient rouge concernant l'aspiration de la Pologne à promouvoir l'accord de déploiement de forces de l'Otan sur son territoire en vue de faire face à la +menace russe+, alors que des pays tels que l'Allemagne ou la France sont opposées à cette décision de peur d'aggraver la confrontation avec la Russie", observe l'article.

    Selon l'édition américaine, le refus d'appuyer la Pologne est lié à la dégradation des relations entre Varsovie et Washington sur fond de conflit qui oppose le tribunal constitutionnel et le gouvernement polonais.

    Le tribunal constitutionnel polonais a jugé début mars non conformes à la Constitution les principales dispositions de la nouvelle loi sur son fonctionnement, adoptée par les conservateurs au pouvoir et conduisant à sa paralysie de fait.

    Après la décision, des manifestants, dont des représentants de partis d'opposition et du mouvement civique KOD (Comité de défense de la démocratie), ont campé devant le siège du gouvernement, exigeant la publication du texte du verdict.

    Le gouvernement polonais estime que le Tribunal n'est pas en mesure de statuer, car il n'applique pas la réforme — qu'il a justement jugée inconstitutionnelle dans le verdict en question, indique l'AFP.

    Ainsi, le gouvernement Beata Szydlo refuse de publier le verdict dans le Journal officiel, ce qui le rendrait exécutoire, alors qu'aux termes de la Constitution le gouvernement a l'obligation de publier et d'appliquer sans réserve les décisions de cette institution.

    Lire aussi:

    Renzi: la politique antirusse ne mène nulle part
    Moscou à Londres: cessez l'hystérie antirusse!
    OSCE: l'Assemblée parlementaire adopte une résolution antirusse
    Tags:
    propagande antirusse, OTAN, Europe, Pologne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik