Ecoutez Radio Sputnik
    John Kerry

    Kerry se rendra à Moscou la semaine prochaine

    © REUTERS/ Carlo Allegri
    International
    URL courte
    11621

    Pendant que l'Occident débat des motifs de la décision prise par Vladimir Poutine sur le retrait des troupes de Syrie, le secrétaire d'Etat américain John Kerry compte se rendre à Moscou pour évoquer le conflit dans la région.

    Le secrétaire d'Etat américain a indiqué qu'il rencontrerait la semaine prochaine à Moscou le président russe Vladimir Poutine et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov pour évoquer les moyens de "faire avancer efficacement le processus politique, et de profiter de ce moment", rapporte Reuters.

    "Aujourd'hui, alors que nous marquons le cinquième anniversaire du début de cette guerre horrible, nous sommes peut-être face à la meilleure occasion que nous ayons eue depuis des années pour y mettre fin", a déclaré John Kerry, qui a salué la décision russe de retirer l'essentiel de ses forces en Syrie.

    La représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a pour sa part déclaré que la date exacte des négociations n'était pas encore fixée, précisant que "la possibilité de la venue de John Kerry à Moscou" était actuellement à l'étude.

    Lundi dernier, le président russe a eu une conversation téléphonique avec son homologue américain Barack Obama, au cours de laquelle les deux dirigeants ont discuté du retrait du contingent militaire russe et passé en revue les résultats de la trêve.

    Le président russe a pour sa part expliqué à Barack Obama que les bombardiers russes quittent la Syrie "après avoir accompli les principales tâches fixées aux forces armées russes dans la lutte contre le terrorisme international".

    "Ce sera sans aucun doute un signal positif envoyé à toutes les parties belligérantes et créera les conditions pour le commencement d'un véritable processus de paix", indique un communiqué publié par le service de presse du Kremlin.

    Lire aussi:

    Retrait russe de Syrie: le "top-5" des hypothèses occidentales
    "Coup de tonnerre dans un ciel serein": les réactions au retrait russe de Syrie
    Moscou: une promesse non tenue des USA a freiné le règlement syrien
    Tags:
    retrait, Maria Zakharova, Barack Obama, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, John Kerry, Moscou, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik