International
URL courte
Crise migratoire (789)
32825
S'abonner

Angelina Jolie, ambassadeur de bonne volonté du Haut-Commissariat de l'Onu pour les réfugiés (UNHCR), a rencontré mercredi des réfugiés au port du Pirée et dans un camp à Athènes, avant d'être reçue par le premier ministre Alexis Tsipras.

De son aveu, l'actrice tenait à voir de ses propres yeux l'ampleur de la crise humanitaire actuelle et à "appuyer les efforts déployés par l'Onu et le gouvernement grec afin d'y remédier".

La star, accompagnée de responsables du HCR, est arrivée vers midi au terminal 1 du Pirée, où le HCR dispose d'un préfabriqué installé depuis le début de la crise migratoire.

Elle a discuté pendant une demi-heure à l'intérieur de ce local avec le personnel onusien et plusieurs réfugiés syriens et irakiens, qui arrivent quotidiennement en provenance des îles grecques, principale porte d'entrée des réfugiés en Europe, ou qui y reviennent après avoir tenté leur chance en vain à la frontière nord à Idomeni.

"J'espère que la présence d'Angelina Jolie pourra aider à faire ouvrir la frontière, ça fait un mois que je suis arrivée en Grèce et j'attends toujours de traverser la frontière et d'aller en Allemagne", a déclaré à l'AFP Bichal, une Syrienne de 23 ans originaire d'Alep.

En fin d'après-midi, elle a été reçue par Alexis Tsipras, qui l'a remerciée de "mettre en lumière le problème migratoire" et les "plus de 30.000 personnes piégées" en Grèce continentale.

Il est prévu que la visite en Grèce de l'actrice se prolonge jeudi. Son programme reste toutefois un mystère. Cependant, il est fort possible qu'elle se rende dans le nord du pays, où la situation est très tendue.

Avant son arrivée en Grèce, l'actrice de 40 ans, qui défend la cause des réfugiés, avait déjà rencontré des Syriens dans des camps au Liban.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Angelina Jolie va réaliser un film sur les Khmers Rouges
Angelina Jolie distinguée par la reine Elizabeth II
« Rien d'inévitable » dans les viols de guerre, affirme Angelina Jolie
«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
Tags:
crise humanitaire, crise migratoire, Angelina Jolie, Grèce, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook