International
URL courte
Situation en Afghanistan (730)
12321
S'abonner

La présence des militaires de l'Alliance en Afghanistan ne conduit pas à la paix dans ce pays. Les forces nationales de sécurité sont toujours incapables de résister aux combattants de l'opposition malgré le lancement par l'Otan de la mission Resolute Support en janvier 2015.

L'Otan et les États-Unis n'ont pas tenu leurs promesses en Afghanistan et la situation ne cesse de s'aggraver malgré les milliards de dollars investis dans ce pays, a déclaré jeudi à Sputnik Hafez Rasekh, membre du Parti de la solidarité d'Afghanistan (SPA).

"L'Otan n'a tenu aucune promesse sauf celle de libérer l'Afghanistan du mouvement des talibans et d'Al-Qaïda en 2001. Et pourtant, personne ne s'opposait à ses efforts, surtout au début de son opération, quand les forces internationales bénéficiaient d'une grande confiance. Les États-Unis et l'Otan pouvaient atteindre tous les objectifs qu'ils se posaient, s'ils le voulaient bien. Mais de quels succès peut-on parler maintenant, alors que la situation ne cesse de s'aggraver?" a indiqué M.Rasekh.

Selon les organisations internationales, des milliards de dollars ont été investis en Afghanistan. "Ces fonds arrivent dans le pays, mais personne ne sait dans quelles poches cet argent atterrit" a noté M.Rasekh.

A man wearing a surgical mask walks, 14 October 2015, amongst the debris of the damaged and burnt-out MSF Trauma Centre in Kunduz, northern Afghanistan
© Photo / media.msf.org/Victor J. Blue

"Le chômage est en hausse, le nombre de pauvres fait peur. L'agriculture est en stagnation, sans parler de l'industrie. De beaux progrès! De quoi parlez-vous? Si au moins il y avait de la sécurité. Les troupes étrangères, à quoi cela sert-il, si elles n'arrivent pas à garantir la sécurité ni à combattre le terrorisme?", a-t-il ajouté.

Selon la députée au parlement afghan Nazifa Zaki, l'état de l'armée montre le mieux l'échec de la politique de l'Otan en Afghanistan.

"Quant à la défense… On se demande pourquoi les États-Unis et l'Otan n'ont pas créé une armée efficace capable de lutter contre les terroristes", a indiqué à Sputnik Mme Zaki.

Des soldats américains en Afghanistan
US Army / SPC Gul A Alisan
Le Conseil de sécurité de l'ONU a prorogé mardi d'un an, jusqu'au 17 mars 2017, le mandat de la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA). La résolution 2274 a été adoptée à l'unanimité. Après le vote, le représentant permanent de la Russie auprès de l'ONU, Vitali Tchourkine, a exprimé une vive préoccupation face à la montée en puissance des talibans et d'autres groupes terroristes en Afghanistan.

"L'Alliance et les États-Unis, en tant que fournisseur principal de militaires à la mission afghane de l'Otan, sont particulièrement responsables de la formation des Forces nationales de sécurité d'Afghanistan et de la sécurité dans ce pays, compte tenu des résultats du sommet de l'Otan tenu au Pays de Galles, ainsi que des accords signés par Kaboul avec Washington et l'Alliance en matière de sécurité", a déclaré M. Tchourkine.

"Malheureusement, la nouvelle mission de l'Otan n'a pas encore atteint ses objectifs déclarés. Les Forces nationales de sécurité afghanes essuient des pertes considérables face à l'opposition et se montrent incapables de résister à sa poussée", a ajouté le diplomate russe.


Dossier:
Situation en Afghanistan (730)

Lire aussi:

Rapport annuel de l’ONU: toujours plus de victimes civiles en Afghanistan
La situation en Afghanistan s'est aggravée après le départ de l'ISAF
De nouvelles forces spéciales pour lutter contre Daech en Afghanistan
Cette question sur Napoléon fait éclater de rire Élisabeth Moreno – vidéo
Tags:
sécurité, armée, Resolute Support, Parti de la solidarité d'Afghanistan (SPA), Forces de sécurité nationales afghanes (ANSF), Taliban, OTAN, Hafez Rasekh, Nazifa Zaki, Vitali Tchourkine, Afghanistan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook