Ecoutez Radio Sputnik
    Des navires britanniques bientôt envoyés sur les côtes libyennes

    Des navires britanniques bientôt envoyés sur les côtes libyennes

    © Flickr/ Andrew
    International
    URL courte
    Crise migratoire (786)
    14178

    D’après le plan présenté par David Cameron, des navires de guerre britanniques pourraient se rendre sur les côtes libyennes pour faire obstacle aux passeurs.

    Le premier ministre britannique a annoncé à ses homologues lors d'un sommet à Bruxelles qu'il voulait étendre la mission des forces navales des États membres de l'UE opérant en Méditerranée pour arrêter les centaines de milliers de migrants qui traversent cette mer depuis la Libye.

    La mission redéfinie impliquerait davantage de navires britanniques, ainsi que des hélicoptères déployés dans les eaux territoriales et intérieures "quelques kilomètres au large des côtes libyennes", rapporte le journal Daily Telegraph, citant une source du gouvernement britannique.

    D'après le gouvernement, cette opération vise à "prendre des mesures pour éliminer les bateaux ou pour les rendre inutilisables, sur les côtes de la Libye plutôt qu'en haute mer", en collaboration étroite avec la garde côtière libyenne.

    "Le Premier ministre aimerait voir les bateaux détruits le plus près possible de l'endroit d'où ils sont partis, pour faire passer un message de dissuasion très clair."

    David Cameron se dit préoccupé par la migration de la Libye vers l'Italie, un itinéraire où plus de 6.000 personnes se sont noyées depuis 2014, soit 16 fois plus que le nombre de victimes parmi les réfugiés qui ont essayé d'arriver en Grèce par la Turquie.

    La Grande-Bretagne veut se rapprocher du nouveau gouvernement libyen, afin d'être en mesure d'arrêter le flux de migrants, en les renvoyant en Libye plutôt qu'en les accueillant en Italie.

    L'année dernière, le Royaume Uni a envoyé en Méditerranée un bâtiment militaire de transport de chalands de débarquement (navire de débarquement amphibie) HMS Bulwark. D'avril à juillet 2015, il a participé à l'opération de l'Union européenne nommée Weald, pour lutter contre les passeurs clandestins de migrants. A l'époque, le journal britannique The Guardian a écrit que l'équipage du navire avait aidé à sauver plus de 4.000 personnes, notant qu'outre les Britanniques, cette opération internationale impliquait l'Italie, l'Allemagne et l'Irlande.

    Un deuxième navire britannique (HMS Enterprise) a rejoint une autre opération de l'UE, nommée "Sophia". Cette opération a été déclenchée après la tragédie qui a eu lieu en avril 2015 dans la Méditerranée, lorsque 800 personnes se sont noyées suite au chavirage de leur embarcation. Lors de sa participation à cette mission navale, HMS Enterprise a arrêté 90 bateaux et a interpellé 53 passeurs.

    Dossier:
    Crise migratoire (786)

    Lire aussi:

    L'Occident est venu en Libye pour la détruire
    Opération en Méditerranée: la Libye met en garde les navires européens
    Migrants: l'UE a lancé son opération navale contre les passeurs en Méditerranée (officiel)
    Immigration: l'Europe lance une opération militaire contre les contrebandiers
    Tags:
    crise migratoire, navires, migrants, réfugiés, HMS Enterprise, HMS Bulwark, Royal Navy (Royaume-Uni), The Guardian, Union européenne (UE), David Cameron, Méditerranée, Bruxelles, Libye, Royaume-Uni, Italie, Turquie, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik