International
URL courte
13211
S'abonner

Les autorités turques ont arrêté ce vendredi plus de 1.700 réfugiés qui tentaient d'atteindre la Grèce par la voie maritime.

Des garde-côtes, des gendarmes, les forces navales ainsi que des hélicoptères militaires ont pris part à cette opération qui coïncide avec l'annonce de la conclusion d'un accord entre l'Union européenne et Ankara.

Pour le moment, les autorités turques s'occupent d'établir la nationalité des détenus. La foule des réfugiés est actuellement installée dans un complexe sportif à Dikili, ville turque au bord de la mer Egée, précise l'agence Reuters.

La plupart des réfugiés qui fuient la guerre estiment qu'une fois qu'ils auront atteint les côtes grecques, ils auront le droit de vivre en Europe, a communiqué un des réfugiés à l'agence.

"Si la Turquie nous accorde le droit de choisir le pays où nous allons vivre, ce sera bien. Je pense cependant qu'en Grèce il est certain que nous aurions la possibilité de choisir", a-t-il déploré, ajoutant que les réfugiés ont besoin d'une voie d'accès légale pour atteindre la Grèce.

Les 28 pays membres de l'UE ont conclu ce vendredi un accord avec Ankara aux termes duquel tous les migrants débarquant dans les îles grecques à compter de dimanche seront renvoyés vers la Turquie.

En échange de la coopération importante de la Turquie dans le dossier migratoire, les responsables européens ont accepté d'accélérer la libéralisation des visas pour les ressortissants turcs, de relancer les négociations d'adhésion en ouvrant un nouveau chapitre (sur les finances et le budget). 

Les représentants de l'UE ont également accepté, sous conditions, d'accorder une nouvelle aide financière à la Turquie, qui doublerait l'aide de 3 milliards déjà promise pour améliorer le quotidien des réfugiés syriens en Turquie. Ainsi, pour les années à venir, le total de l'aide humanitaire européenne pour la Turquie s'élèvera à 6 milliards d'euros.

Les responsables européens s'engagent également, pour chaque Syrien renvoyé en Turquie, à réinstaller dans l'UE un autre Syrien depuis la Turquie. Cette décision serait dans un premier temps limitée à 72.000 places offertes en Europe.


Lire aussi:

François Hollande: les négociations UE-Turquie ne riment pas avec adhésion
Accord UE-Ankara: les migrants arrivant en Grèce seront renvoyés en Turquie
L'UE et la Turquie sont parvenues à un accord sur les réfugiés
Jean-Christophe Lagarde: l'accord avec la Turquie, un suicide pour l'Europe
Tags:
crise migratoire, guerre, réfugiés, mer Egée, Grèce, Europe, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik