International
URL courte
5162
S'abonner

Le vaisseau spatial piloté Soyouz TMA-20M a conduit en orbite trois nouveaux membres d'équipage de la Station spatiale internationale.

Le navire s'est amarré automatiquement à la Station spatiale internationale sans qu'aucune intervention de l'équipage dans le fonctionnement du système automatique d'amarrage ne soit nécessaire, rapporte du Centre russe de contrôle de mission.

Le Soyouz-TMA-20M est orné d'un logo illustrant le premier cosmonaute de la Terre Youri Gagarine et portant l'inscription "1961-2016", en l'honneur du 55e anniversaire du premier vol humain dans l'espace célébré le 12 avril prochain.

Les cosmonautes russe Alexeï Ovtchinine, Oleg Skripotchka et l'astronaute de la NASA Jeffrey Williams ont été accueillis à bord par Iouri Malentchenko (Roskosmos), Timothy Kopra (NASA) et Timothy Peake (ESA).

Dans le cadre de l'expérience russo-américaine Fluid shifts, les membres de de la 47e expédition à bord de l'ISS étudieront les effets sur l'organisme humain d'un long séjour dans l'espace. Les résultats aideront à préparer des voyages spatiaux de longue durée à travers le Système solaire et à trouver des moyens de limiter les conséquences nuisibles sur la santé des longs séjours en orbite.

Pendant leur mission de six mois, les nouveaux arrivants accompliront quelque 250 expériences et études scientifiques, plus particulièrement dans les domaines de la physique et de la biologie.

Il s'agit, entre autre, d'une étude minutieuse des lois d'après lesquelles différentes substances se déplacent dans l'organisme humain en apesanteur. Les particularités des variations de pression à l'intérieur du crâne ainsi que dans les grands et les plus petits vaisseaux sanguins du corps représentent un intérêt particulier.


Lire aussi:

L'ISS bientôt transformée en hôtel?
Les cosmonautes russes de l'ISS Malentchenko et Volkov sortent dans l'espace. En direct
L'ISS sert à préparer l'homme à des missions de longue durée
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Tags:
arrimage, Soyouz TMA-20M, ISS, Centre russe de contrôle des vols (TsOuP), Alexeï Ovtchinine, Oleg Skripotchka, Jeffrey Williams, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook