Ecoutez Radio Sputnik
    The U.S. Army

    USA: des drogués sur une base de missiles nucléaires

    © Flickr/ indiana
    International
    URL courte
    38284
    S'abonner

    L'armée de l'air américaine a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête pour "activités illégales liées à la drogue" contre 14 soldats chargés de garder une base de missiles nucléaires intercontinentaux dans le Wyoming (Ouest), a communiqué hier vendredi l'AFP.

    Selon l'AFP, l'enquête a été annoncée par le général Robin Rand, commandant des forces stratégiques américaines. Elle intervient dans le sillage d'autres affaires ayant éclaboussé récemment les unités américaines de missiles nucléaires.

    En 2013, le général Michael Carey, qui dirigeait ces unités, avait été démis de ses fonctions après avoir pris part à des beuveries et fréquenté des femmes "suspectes" en Russie pendant l'été.

    Un peu plus tard, une centaine d'officiers de la base de missiles de Malmstrom (Montana) avaient été suspendus pour avoir triché à un examen de routine sur leurs compétences. Deux d'entre eux avaient également été mis en cause dans une affaire de drogue.

    Le général Rand a précisé que les faits reprochés aux 14 soldats de la base Warren, dans le Wyoming, s'étaient produits "hors service".

    Il a cependant reconnu par téléphone aux journalistes que "la consommation illégale de drogue était incompatible avec la fonction militaire".

    Les 14 soldats avaient été suspendus de leur fonction en attendant les résultats de l'enquête.

    La base Francis E Warren est l'une des trois bases hébergeant les 450 missiles nucléaires intercontinentaux américains.


    Lire aussi:

    Le général US s’évanouit au Pentagone en plein briefing sur le budget de l'armée de l'air
    Le Pentagone publie des photos de sévices sur des détenus en Irak et Afghanistan
    Une affaire d’e-mails privés éclabousse le chef du Pentagone
    Viols d’enfants en Afghanistan: le Pentagone dans la tourmente
    Tags:
    enquête, militaires, consommation, drogue, Michael Carey, Robin Rand, Wyoming, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik