Ecoutez Radio Sputnik
    Le Pentagone a dépensé 500 M USD pour entraîner des rebelles syriens

    Le Pentagone a dépensé 500 M USD pour entraîner des rebelles syriens

    © Photo: Flickr.com/mindfrieze/cc-by-sa 3.0
    International
    URL courte
    24519

    Le ministère américain de la Défense a mis fin à son programme de soutien et d'entraînement des forces d'opposition syriennes qui lui a coûté 500 millions de dollars et n'a pas apporté les résultats attendus, rapporte le journal The Guardian.

    Dans le cadre du programme de soutien et d'entraînement des forces d'opposition syriennes, entamé en 2015, les autorités américaines avaient l'intention d'entraîner 5.000 rebelles, toutefois cet objectif n'a pas été atteint en raison des désertions et des offensives d'autres groupes de combattants. Ainsi, seule une poignée de soldats syriens a été entraînée à combattre Daech:

    "Nous parlons de quatre ou cinq (combattants)", a rapporté le général de l'armée américaine Lloyd Austin au cours d'une réunion du Comité des forces armées du sénat américain.

    Selon les données du journal, le programme de 500 millions de dollars a été arrêté en octobre 2015.

    "Le programme est beaucoup plus petit que ce que nous avons espéré", a confirmé Christine Wormuth, représentante officiel du Pentagone, ajoutant que seuls de 100 à 120 soldats ont suivi un "entraînement formidable".

    En septembre 2015, le sénateur républicain John McCain a déclaré que ce plan d'action du Pentagone était "déconnecté de la réalité" et a qualifié la stratégie américaine contre Daech de "débâcle", note le journal. Néanmoins, les militaires américains des forces spécialisées ont poursuivi l'entraînement de certains commandants de l'opposition syrienne. En outre, environ 50 soldats des forces spéciales travaillaient en Syrie afin de fournir leur assistance dans la lutte contre Daech.

    En 2016, le ministère américain de la Défense, avec l'aval du président Barack Obama, a mis en application un nouveau programme du soutien des forces d'opposition syriennes.

    M.Austin et Mme Wormuth ont tous les deux publiquement affirmé que la Russie était engagée dans le renforcement de son potentiel militaire en Syrie, où "le dictateur virulent Assad est un vieux client", écrit le Guardian. Néanmoins, le général Austin a affirmé que les objectifs de la Russie n'étaient pas clairs pour le Pentagone:

    "Nous ne connaissons pas vraiment leurs intentions", a-t-il remarqué.

    Lire aussi:

    Commentaire sur le retrait des forces russes de Syrie
    Kerry: 600 djihadistes de Daech tués en Syrie ces trois dernières semaines
    La Russie, menace globale numéro un pour le Pentagone
    L'ex-chef du Pentagone: les tensions russo-américaines créées par Washington
    Tags:
    entraînements, opposition, Pentagone, Lloyd Austin, Christine Wormuth, John McCain, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik