Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie, Alep

    67 civils tués par les terroristes à Alep en trois semaines

    © Sputnik . Michael Alaeddin
    International
    URL courte
    Trêve en Syrie (2016) (220)
    1220

    67 civils dont des femmes et des enfants ont été tués et 65 blessés dans des fusillades provoquées par les terroristes à Alep depuis le 27 février, a déclaré samedi le directeur du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Kouralenko.

    "Depuis le 27 février, les terroristes ont tué, seulement à Alep, 67 civils et blessé 65 autres. On trouve parmi eux des femmes et des enfants", a-t-il déclaré.

    D'ailleurs, les membres du groupe terroriste Ahrar al-Sham et d'autres ont ouvert le feu dans la province syrienne d'Homs contre des postes de contrôle gouvernementaux deux fois en 24 heures causant la mort d'un militaire syrien, a poursuivi M. Kouralenko.

    Entre-temps, le Centre pour la réconciliation a livré plus de deux tonnes d'aide humanitaire en une seule journée dans la ville d'Harasta.

    "Pour l'essentiel, il s'agit de produits alimentaires et d'eau potable", a précisé le directeur du centre, ajoutant qu'un convoi supplémentaire d'aide humanitaire était en train d'être formé.

    Le 22 février, les présidents de la Russie et des Etats-Unis, Vladimir Poutine et Barack Obama, ont approuvé un plan de cessez-le-feu en Syrie.

    Cette initiative a été appuyée par les dirigeants de nombreux autres pays qui se sont déclarés prêts à contribuer à sa réalisation. La trêve est entrée en vigueur le 27 février à minuit.

    La trêve ne concerne pas les organisations terroristes Etat islamique (EI ou Daech), Front al-Nosra (antenne syrienne d'Al-Qaïda) et d'autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu.

    Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie opère sur la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié. Il comprend 61 officiers russes. Ce centre a pour mission de signer des accords de cessez-le-feu avec les chefs des formations armées syriennes, veiller au respect de la trêve et assurer le transfert de l'aide humanitaire à la population civile syrienne.

    Dossier:
    Trêve en Syrie (2016) (220)

    Lire aussi:

    Après la Syrie, Moscou se tourne vers la Tunisie et le Maroc
    L'aviation russe en Syrie effectue entre 20 et 25 sorties par jour
    Syrie: 43 groupes armés prêts à cesser le feu
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    terrorisme, aide humanitaire, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Kouralenko, Homs, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik