International
URL courte
431432
S'abonner

L'ambassade russe a réagi à un article sur la Syrie publié par le quotidien.

Le porte-parole de l'ambassade de Russie à Londres Konstantin Chlykov a envoyé une lettre à la rédaction du journal Financial Times, en réponse à un article critique concernant les buts de l'opération russe en Syrie et le retrait du gros du contingent russe dans ce pays.

Ambassade de Russie à Londres
© Wikipedia / Sdrawkcab
Ambassade de Russie à Londres

"Vos remarque relatives à la politique russe en Syrie [article Putin’s hollow victory in the Syrian killing fields publié le 17 mars, ndlr] ne tiennent pas compte du fait que le déploiement de nos troupes a aidé à former un groupe international d'appui à la Syrie rejoint par tous les partenaires, y compris le Royaume Uni, la Turquie et l'Iran, ainsi qu'à lancer des négociations inter-syriennes à Genève et à établir une trêve qui est toujours en vigueur dans ce pays", a noté M.Chlykov.

Le porte-parole a indiqué que le président russe Vladimir Poutine, dans un discours jeudi dernier, avait répondu à toutes les questions concernant le retrait des troupes russes de Syrie, une mesure accueillie favorablement par la communauté internationale.

"Apparemment, la lacune principale de votre argumentaire consiste à refuser de reconnaître que le peuple syrien est las de la guerre et désire la paix", estime le porte-parole de l'ambassade russe.

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné, le 14 mars, le retrait des militaires russes de Syrie à partir du 15 mars. Selon lui, les militaires russes ont accompli leur mission en Syrie et inversé la tendance dans la lutte contre le terrorisme international.

La Syrie est le théâtre d'un conflit armé depuis mars 2011. Selon l'Onu, les hostilités ont déjà fait plus de 220.000 morts. Les troupes gouvernementales combattent les groupes terroristes dont les plus dangereux sont l'Etat islamique et le Front al-Nosra. A la demande du président Bachar el-Assad, la Russie a dépêché, le 30 septembre dernier, en Syrie, son aviation à la base syrienne de Hmeimim pour effectuer des frappes de précision contre les positions des djihadistes de l'EI et du Front al-Nosra.


Lire aussi:

Les terroristes en Syrie ne cessent pas les tentatives de torpiller la trêve
Le retrait des forces russes de Syrie catalyse le règlement du conflit
L'aviation russe en Syrie effectue entre 20 et 25 sorties par jour
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Tags:
retrait de l'aviation russe, militaires russes, Vladimir Poutine, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook