International
URL courte
12432
S'abonner

Le chef de la mission du Kurdistan syrien à Moscou Rodi Osman a déclaré que le niveau d'intervention turque et l'appui de la communauté internationale ne favorisaient pas la participation des Kurdes aux négociations à Genève.

Le manque de représentants kurdes dans les négociations concernant le règlement de la situation en Syrie est une conséquence de l'appui de la communauté internationale fournie à la Turquie, a déclaré lundi le chef de la mission du Kurdistan syrien à Moscou Rodi Osman.

"En ce qui concerne l'évolution de la situation, le niveau d'intervention turque et l'appui de la communauté internationale sont évidents. Ce sont de tels actes qui freinent notre participation aux négociations", a déclaré M.Osman dans le cadre d'une conférence de presse à Moscou.

Le 17 mars, la conférence constitutionnelle de Haseke a proclamé la création du "système démocratique de Rojava", nom donné par les Kurdes au nord de la Syrie. Les autorités syriennes ont qualifié d'illégale la déclaration concernant la fondation d'une région fédérative dans le nord du pays. Auparavant, l'ambassadeur de Syrie à Moscou Riad Haddad a déclaré que la plupart des kurdes en Syrie se disaient favorables à l'intégrité du pays.

Plus tard, l'agence Reuters citant un fonctionnaire turc haut placé a dit que la Turquie était contre la formation de nouvelles institutions en Syrie et qu'elle ne tolérerait aucune mesure unilatérale qui se baserait sur l'appartenance ethnique.

Les négociations sur la Syrie ont repris le 14 mars à Genève avec la participation de la délégation syrienne sous la direction du représentant permanent de Syrie auprès de l'Onu Bachar Jaafari, l'opposition syrienne du Haut comité des négociations ainsi que les représentants du groupe d'opposition établis à l'issue de rencontres à Moscou et au Caire.

Lire aussi:

La Russie prête à frapper les groupes armés violant la trêve en Syrie
Syrie: Moscou répond aux critiques du Financial Times
La Turquie pilonne les Kurdes en Irak suite à l'attentat d'Ankara
Turquie: un Britannique arrêté pour avoir distribué des tracts pro-kurdes
Tags:
Kurdistan syrien, Genève, Turquie, Moscou, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook