International
URL courte
448
S'abonner

Des hommes armés ont attaqué lundi un camp d'entraînement militaire de l'Union européenne à Bamako, la capitale du Mali.

Des hommes armés ont attaqué lundi un hôtel de Bamako qui sert de quartier général à la mission de formation de l'Union européenne au Mali, sans faire de victime dans les rangs de la mission de l'UE, a-t-on appris auprès d'un responsable du ministère de la Défense et d'un témoin.

La mission de formation de l'Union européenne au Mali (EUTM-Mali), qui compte près de 600 membres chargés d'entraîner les forces de sécurité maliennes, indique que personne n'a été blessé dans l'attaque et qu'elle sécurise la zone.

"Aujourd'hui le QG de l'EUTM-Mali a été attaqué. Personne n'a été blessé et aucun dommage n'a été occasionné".

Un porte-parole du ministère de la Défense a confirmé que des coups de feu avaient été échangés dans l'hôtel.

"Les forces de sécurité sont arrivées sur les lieux il y a une demi-heure", a déclaré à Reuters le colonel Diarran Kone sans donner davantage de précisions.

"Les assaillants ont essayé de forcer l'entrée et les gardes postés à l'entrée ont ouvert le feu. Un assaillant a été tué. La fusillade s'est poursuivie pendant plusieurs minutes", a dit un témoin situé près de l'hôtel Nord-Sud.

Le nord du Mali est tombé en 2012 sous le contrôle de groupes djihadistes dont la majorité a été chassée par l'intervention militaire française en janvier 2013 mais la situation sécuritaire reste précaire.

22 personnes, dont les deux assaillants, ont été tuées en novembre dernier lors de l'attaque menée contre l'hôtel Radisson Blu à Bamako, revendiquée entre autres par les groupes islamiques al Mourabitoune et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Lire aussi:

Il n'a y plus d'otages dans l'hôtel de Bamako
18 corps retrouvés dans l'hôtel de Bamako
Environ cent otages libérés de l'hôtel à Bamako
Un groupe lié à Al-Qaïda a revendiqué la prise d'otages à Bamako
Tags:
hôtel, attentat, Bamako, Mali
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook