Ecoutez Radio Sputnik
    Tony Abbot

    Un ex-premier ministre australien a fait surface en Ukraine

    © AP Photo / Lai Seng Sin, File
    International
    URL courte
    19242
    S'abonner

    Cette semaine l'ancien premier ministre australien, Tony Abbott, a fait surface à Kiev, la capitale de l'Ukraine, où il est devenu membre du Conseil consultatif international du président Piotr Porochenko.

    La veille, à Kiev, la première réunion du Conseil consultatif international du président ukrainien a eu lieu. Il se compose de politiciens qui ne sont plus en activité dans leurs pays, dont l'ancien premier ministre australien Tony Abbott.

    Le Conseil consultatif international a été créé en décembre 2015 par décret de Piotr Porochenko, le président ukrainien. Selon le rapport, publié sur le site officiel du président, l'objectif de cette autorité administrative est "d'édifier une Ukraine forte et prospère". Toutefois, les candidats qui avaient été choisis à cette fin ne sont pas les plus appropriés.

    Les hommes politiques, sur lesquels s'est porté le choix de M. Porochenko, ont perdu toute leur influence dans leur propre pays et ont dû chercher à se recycler à l'étranger. En particulier, c'est le cas pour l'ex président géorgien Mikhail Saakashvili qui, en 2008, avait déclenché et perdu la guerre en Ossétie du Sud. Après être tombé en disgrâce en Géorgie, il s'est rendu en Ukraine où il est devenu gouverneur de la région d'Odessa.

    Outre M. Abbott, le conseil comprend des politiciens européens, principalement d'Europe de l'est. En particulier, l'ancien vice-premier ministre polonais Leszek Balcerowicz, l'ancien chef de la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen Elmar Brok, l'ancien ministre des Affaires étrangères et président du parlement polonais Radoslaw Sikorski, l'ex-premier ministre slovaque Mikulas Dzurinda, l'ancien premier ministre lituanien Andrius Kubilius et d'autres qui ne sont plus désirés dans leurs pays natales.

    En ce qui concerne Tony Abbott, sa carrière en Australie est allée en descendant assez rapidement. Monarchiste et fervent catholique, M. Abbott est devenu connu pour son comportement contradictoire, notamment pour ses gaffes.

    Par exemple, avant le sommet du G20, qui s'est tenu dans la ville australienne de Brisbane, Tony Abbott avait fait une déclaration ambiguë. En essayant d'exprimer sa position négative à l'égard la politique étrangère russe, l'ex-premier ministre avait déclaré qu'il allait "shirtfront" Vladimir Poutine à cet évènement. "Shirtfront", littéralement un plastron, est un coup de l'épaule brutal dans l'Australian Football League. Toutefois, au moment de la rencontre, M. Abbott n'a fait que souhaiter une chaleureuse bienvenue au numéro un russe en lui serrant la main.

    Moins qu'un an plus tard, en septembre 2015, il a perdu sa fonction de chef du Parti libéral de l'Australie, et avec cela, le poste de premier ministre. Cependant, lorsque M. Abbott était au pouvoir, il a pu exprimer sa sympathie à Kiev, avec l'argent des contribuables en achetant 110 drapeaux ukrainiens pour un montant de 5.000 dollars.

    La mission du Conseil consultatif international a pour objectifs "la lutte contre la corruption, la primauté du droit, la réforme judiciaire, la mise en œuvre de la décentralisation et le retour de l'Ukraine en Europe." Cependant, avec une telle équipe, il est peu probable que M. Porochenko réalise quelque chose de ces objectifs, si on prend en compte le fait que les peuples des pays de tous ces politiciens ne souhaitent pas leur retour.

    Lire aussi:

    Une manifestation cyclo-nudiste organisée en Australie
    CNN se ridiculise en confondant l’Autriche avec l’Australie
    Hollande et Merkel appellent Porochenko à respecter les accords de Minsk
    Les amendements de Porochenko à la loi sur le parquet inquiètent l'UE
    Tags:
    guignard, politique, Tony Abbott, Petro Porochenko, Vladimir Poutine, Brisbane, Europe de l'Est, Kiev, Australie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik