Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump: les USA lâchés par leurs alliés de l’Otan dans la crise ukrainienne

    © AP Photo / John Raoux
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    30513
    S'abonner

    Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump a accusé les alliés de Washington au sein de l’Otan de "ne rien faire" pour régler la crise ukrainienne et de rejeter toute la responsabilité sur les Etats-Unis.

    "L'Ukraine est un pays qui nous concerne beaucoup moins que les autres pays de l'Otan. Cependant, c'est nous qui assumons la pleine responsabilité", a-t-il déclaré lors d'un point de presse à Washington.

    Et d'ajouter: "Ils (les alliés au sein de l'Otan, ndlr) restent les bras croisés. De mon côté, je me demande: pourquoi l'Allemagne et l'Otan ne font-ils rien pour remédier à la crise ukrainienne? Pourquoi d'autres pays voisins sont eux aussi inactifs?".

    "Pourquoi est-ce toujours nous qui jouons un rôle prépondérant au risque de déclencher une guerre mondiale avec la Russie?", a-t-il martelé.

    "Il est probable qu'à l'avenir nous devrons diminuer l'implication des Etats-Unis dans le travail de l'Otan. Nous ne sommes plus en état de nous le permettre. L'Otan nous revient trop cher. Certes, nous protégeons l'Europe à l'aide de l'Otan, mais nous dépensons à ces fins des sommes faramineuses", a relevé M. Trump en guise de conclusion.

    Auparavant, Donald Trump s'était déclaré prêt à approfondir les relations avec la Russie. Saluant cette intention, le président russe Vladimir Poutine avait qualifié le candidat de "leader absolu du débat présidentiel". En retour, M. Trump avait avoué qu'il considérait comme un honneur les paroles du président russe, et avait confirmé la nécessité d'une coopération plus large entre les deux pays.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Quand Sarkozy parle de l’opération russe en Syrie, de cinéma, de Trump et autres
    Trump et Clinton gagnent les voix mais pas les cœurs
    Anonymous déclare la guerre à Donald Trump
    Tags:
    Donald Trump, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik