Ecoutez Radio Sputnik
    le secrétaire d'Etat américain John Kerry lors d’une rencontre avec le président russe Vladimir Poutine à Moscou

    John Kerry rencontrera Vladimir Poutine lors de sa visite à Moscou

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    4222
    S'abonner

    Le porte-parole du Kremlin a confirmé que le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, serait reçu par le président russe lors de sa visite à Moscou prévue pour le 22 mars.

    "L'entretien entre Vladimir Poutine et John Kerry aura bel et bien lieu. Le secrétaire d'Etat et le ministre russe des Affaires étrangères informent régulièrement le président des résultats de leurs entretiens. Sans aucun doute, l'entretien entre M. Poutine et M. Kerry portera sur un large éventail de questions", a annoncé le porte-parole, Dmitri Peskov.

    Selon une source diplomatique, la visite de John Kerry dans la capitale russe est prévue pour le 22 mars. Compte tenu du décalage horaire entre les deux capitales de sept heures, le chef de la diplomatie américaine ne sera accueilli par le gouvernement russe que mercredi matin.

    Se prononçant mardi dernier devant des journalistes, le secrétaire d'Etat américain a indiqué qu'il rencontrerait la semaine prochaine à Moscou le président russe Vladimir Poutine et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov pour évoquer les moyens de "faire avancer efficacement le processus politique en Syrie, et de profiter de ce moment", selon Reuters.

    Il a également indiqué que le niveau de violence en Syrie avait "considérablement diminué" depuis la mise en œuvre du cessez-le-feu.

    Selon la source au ministère russe des Affaires étrangères, John Kerry et Sergeï Lavrov ont convenu lors de leur conversation téléphonique de renforcer la coopération russo-américaine en vue de surmonter la crise syrienne.

    Le président russe a annoncé le 21 mars que la tâche de ses forces armées en Syrie avait été "globalement accomplie" et qu'il avait ordonné le retrait de la majeure partie du contingent russe.

    Les premiers pilotes et leurs avions ont quitté mardi, 15 mars, la base aérienne de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie.

    La Russie garde toutefois des installations et des hommes sur place, notamment sur la base aérienne de Hmeimim, pour surveiller le respect du cessez-le-feu, entré en vigueur le 27 février, et pour continuer de frapper des "objectifs terroristes" en Syrie.

    Lire aussi:

    Kerry: l’arme nucléaire ne protègera pas l'Arabie saoudite
    Kerry: Washington ne fait pas d'ingérence en Syrie
    Rencontre fantôme, ou quand CNN oublie Kerry
    Tags:
    terrorisme, entretien, John Kerry, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik