Ecoutez Radio Sputnik
    Le président de Turquie Recep Tayyip Erdogan

    Quand Erdogan prédisait des attentats à Bruxelles

    © AP Photo / Kayhan Ozer
    International
    URL courte
    Attentats à Bruxelles (142)
    34937

    Le 18 mars, le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis l’Europe en garde contre le risque d’attaques sur son territoire suite aux attentats d’Ankara, rapporte l’AP.

    "Rien n'empêche que la bombe qui a explosé à Ankara n'explose à Bruxelles ou dans une autre vile européenne", a déclaré le président turc lors de la 101ème commémoration de la bataille de Gallipoli qui s'est tenue à Canakkale.

    Et d'ajouter: "Les serpents que tu mets dans ton lit peuvent te mordre à tout moment".

    Un attentat à la voiture piégée a été commis le 16 mars dans le centre de la capitale turque Ankara, non loin de l'Etat-major de l'armée, au passage d'un véhicule militaire.

    Cette attaque n'a pas été revendiquée, mais son mode opératoire la rapproche de celle commise le 17 février dernier, dans le même quartier, qui avait visé des bus transportant des personnels militaires et coûté la vie à 29 personnes.

    Dans le même temps, les forces aériennes turques ont frappé des positions du Parti travailleur du Kurdistan dans le nord de l'Irak.

    Les explosions survenues ce matin à l'aéroport international Zaventem de Bruxelles ont fait au moins 34 morts et des dizaines de blessés, ont rapporté plusieurs médias belges.

    Le niveau d'alerte antiterroriste a été relevé à 4, le niveau maximal, sur l'ensemble du pays. Le réseau de transports en commun à Bruxelles a été fermé après qu'une explosion a aussi touché la station de métro Maelbeek du quartier européen.

    Dossier:
    Attentats à Bruxelles (142)

    Lire aussi:

    Comment Erdogan fait chanter l'Union européenne
    L'Occident doit prendre ses distances avec la Turquie d'Erdogan
    Erdogan veut priver les députés pro-kurdes de l'immunité parlementaire
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Tags:
    attentat, Recep Tayyip Erdogan, Bruxelles, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik