Ecoutez Radio Sputnik
    Frégate allemande. Image d'illustration

    La Bundeswehr convaincue de prodigalité aux dépens des contribuables

    © Flickr/ Bundeswehr/Oliver B.
    International
    URL courte
    191
    S'abonner

    La Cour fédérale des comptes (BRH) d'Allemagne a révélé une grave exagération des prix des travaux réalisés par les menuiseries de la Marine, alors que la ministre de la Défense du pays Ursula von der Leyen réclame toujours plus d'argent pour la Bundeswehr.

    Une inspection des menuiseries de la Marine allemande dans la ville de Wilhelmshaven a révélé que ces ateliers étaient en quelque sorte sous-employés, et que, de 2012 à 2014, leurs ouvriers avaient "bricolé" certains objets décoratifs qu'il serait beaucoup moins cher d'acheter ailleurs, rapporte le journal Bild.

    Il s'agit notamment d'une échelle de corde, longue de six mètres, pour la frégate "Emden" d'une valeur de 7.000 euros, dont le prix réel ne dépasse pourtant pas 300 euros, selon la BRH.   

    Les marches en bois pour deux échelles de corde similaires sur la frégate "Hamburg" ont coûté ni plus ni moins la somme de 9.200 euros, sans parler d'un lot de 50 pièces commémoratives qui ont coûté 172 euros chacune, soit 8.600 euros en tout, sans compter le prix des matériaux, alors que leur fabrication n'aurait coûté que quatre euros par pièce dans d’autres ateliers. 

    Qui plus est, les menuiseries de la Marine ont confectionné un "porte-cloche" pour la frégate "Köln" pour 8.000 euros, laquelle a été mise à la retraite à peine deux mois plus tard. 

    La Cour fédérale des comptes a déjà critiqué cette pratique "de blanchiment" et a bien recommandé de "réduire les coûts de fabrication pour la plupart des objets décoratifs".  

    "Pourtant, la ministre de la Défense Ursula von der Leyen exige toujours plus d'argent pour la Bundeswehr, alors qu'elle aurait dû mettre un terme à toutes ces dépenses inutiles", a martelé Tobias Lindner, expert du Parti des Verts pour le budget.

    Lire aussi:

    La Bundeswehr prête à la guerre cybernétique
    Espace: tir réussi d'Ariane-5 avec un satellite de la Bundeswehr (Arianespace)
    Espace: Ariane placera sur orbite un satellite pour la Bundeswehr (Arianespace)
    Tags:
    frégate, marine, ministre, blanchiment d'argent, Cour fédérale des comptes (BRH) d'Allemagne, Bild, Bundeswehr (armée allemande), Tobias Lindner, Ursula von der Leyen, Wilhelmshaven, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik