Ecoutez Radio Sputnik
    L'EI prépare une série d'attentats en Europe (Renseignement US)

    Cinq raisons pour lesquelles l'UE est la cible principale de Daech

    Archive. © AFP/Kenzo Tribouillard
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    8288

    Toutes les conditions sont réunies pour que les terroristes perpètrent de nouveaux attentats en Europe, écrit le magazine américain Time.

    Les attentats de Bruxelles ont prouvé que l'Union européenne était devenue la cible principale des djihadistes, et ce pour plusieurs raisons, écrit le magazine Time.

    Premièrement, le terreau pour les attentats est prêt depuis longtemps. Tout a commencé  au printemps 2014, lorsqu'un Français lié à l'Etat islamique a perpétré une tuerie au Musée juif de Bruxelles. Cet attentat a été suivi par l'attaque contre Charlie hebdo et par les attentats de Paris en novembre dernier. Plus de 185 personnes ont trouvé la mort dans ces attentats.

    Selon l'hebdomadaire, plus Daech perd de territoires au Moyen Orient, plus il fait peser de menaces dans le monde entier.

    Deuxièmement, l'Europe est devenue une base de recrutement des djihadistes de Daech. Les terroristes ne choisissent pas au hasard les villes à attaquer. En 2012-2015, plus de 400 personnes ont quitté la Belgique pour la Syrie et l'Irak afin de rejoindre Daech. Dans la même période, 1.200 personnes ont quitté la France pour les mêmes raisons. De la sorte, Bruxelles et Paris sont devenues les capitales européennes fournissant  au Proche-Orient  le plus grand nombre de djihadistes étrangers, selon le Time.

    La troisième raison est la crise des migrants qui se poursuit et dont Daech se sert pour recruter ses combattants. Plus de 1,1 million de réfugiés sont arrivés en Europe en 2015. La crise offre aux radicaux une "brillante opportunité" de provoquer la scission entre l'Orient musulman et l'Occident. Plusieurs leaders européens ne font que faciliter le travail des islamistes, en déclarant  que leurs pays n'accueilleront que des réfugiés chrétiens, écrit le Time.

    Quatrièmement, Daech profite du fossé croissant au sein de l'UE elle-même. La chancelière allemande Angela Merkel a eu toutes les peines du monde à trouver un accord sur les réfugiés avec la Turquie, promettant à cette dernière un régime sans visa. Toutefois, suite aux attentats de Bruxelles, les Européens auront du mal à accepter l’idée d’un libre-déplacement des Turcs à travers toute l'UE.

    Finalement, l'unité de l'Europe est affaiblie par le futur prochain en Grande-Bretagne. Si ce pays sort de l'Union européenne, l'existence de cette dernière sera remise en question. Les leaders de Daech disposent d’un important éventail de possibilités pour déstabiliser l'UE, constate le magazine.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Attentats de Bruxelles: "la France y a aussi sa part de responsabilité"
    "Les leçons des attentats de Paris n'ont pas été tirées!"
    Attentats à Bruxelles: "C'est toute l'Europe qui est frappée"
    Tags:
    recrutement, terrorisme, cibles, attentat, djihadisme, Union européenne (UE), Etat islamique, Angela Merkel, Turquie, Europe, Bruxelles, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik