Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants

    Migrations illégales: la mission de l'Otan déçoit Athènes

    © AFP 2018 ARIS MESSINIS
    International
    URL courte
    Crise migratoire (784)
    7211

    Le premier ministre grec Alexis Tsipras a exprimé son insatisfaction eu égard à la mission de l'Alliance atlantique contre les immigrations incontrôlées et illégales en mer Egée.

    Le chef du gouvernement grec Alexis Tsipras a déclaré au secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg que la mission de l'Alliance visant à réprimer les migrations illégales et à couper court au business des passeurs n'avait pas donné les résultats attendus, rapporte mercredi l'agence ANA. 

    "Le premier ministre a exprimé au secrétaire général de l'Otan le mécontentement du gouvernement grec eu égard à la mission de l'Alliance, laquelle n'avait pas débouché sur les résultats espérés, les flux de migrants depuis la Turquie ne diminuant pas", lit-on dans le communiqué.  

    Depuis deux semaines, l'Otan participe aux efforts internationaux visant à démanteler les réseaux de trafic de migrants et à juguler les migrations illégales en mer Égée. Athènes a espéré que l'implication de l'Otan dans la mission en mer Egée allait inverser la situation et permettrait finalement de résoudre le problème.  

    Le résultat escompté était la réduction des flux migratoires vers l'Union européenne, en assistant notamment la Grèce dans la gestion de l’arrivée des réfugiés en provenance de Turquie en y refoulant les bateaux qui arrivent de façon illégale. Quoi qu'il en soit, l'Alliance n'est chargée ni d'expulser des migrants, ni d'arrêter leurs embarcations. L'Otan devait seulement informer immédiatement les gardes côtières grecque et turque de la découverte d'embarcations de migrants. 

    Les analystes constatent que l'UE ne cesse de mettre en place des dispositifs sous le coup de la panique et par manque de coordination et de vue à long terme.

    Dossier:
    Crise migratoire (784)

    Lire aussi:

    L'Otan envoie des navires renforcer son groupe naval en mer Egée
    La Turquie et la Grèce veulent impliquer l’Otan dans la crise des migrants
    La Turquie intercepte 1.700 réfugiés en route vers la Grèce
    Tags:
    crise migratoire, migrants, OTAN, Alexis Tsipras, Jens Stoltenberg, Turquie, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik