Ecoutez Radio Sputnik
    Etat islamique

    Turquie: la justice remet en liberté des djihadistes présumés de l'EI en procès

    © Sputnik . Andrei Stenin
    International
    URL courte
    17044

    Un tribunal d'Istanbul a ordonné jeudi la remise en liberté des derniers accusés encore détenus du plus grand procès ouvert à ce jour en Turquie contre des membres présumés du groupe Etat islamique (EI), a rapporté l'agence de presse Dogan.

    Un total de 96 personnes comparaissent depuis plusieurs mois dans le cadre de ce dossier, arrêtées lors des multiples coups de filet antidjiahdistes réalisés par la police turque au cours des derniers mois.

    Parmi les sept derniers accusés libérés jeudi figure Halis Bayancuk, que la presse turque a présenté comme "l'émir" de l'EI à Istanbul. Poursuivi pour appartenance à une organisation "terroriste", celui qui est aussi connu sous le nom de guerre Ebu Hanzala, risque une peine maximale de dix ans de réclusion, rapporte l`AFP.

    La prochaine audience de ce procès a été fixée en juin.

    Le régime du président turc Recep Tayyip Erdogan a longtemps été accusé de complaisance envers les rebelles islamistes en guerre contre le régime de Damas, sa bête noire.

    Depuis plus d'un an, Ankara a toutefois nettement renforcé le contrôle de sa frontière avec la Syrie, principale voie de passage des apprentis djihadistes qui rejoignent l'EI, et multiplié les arrestations dans les milieux djihadistes sur son territoire.

    La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte renforcée en raison d'une série inédite d'attaques attribuées aux djihadistes ou liées à la reprise du conflit kurde.

    Samedi, un kamikaze s'est fait exploser dans une rue touristique d'Istanbul, tuant quatre touristes étrangers et blessant une trentaine d'autres personnes. Cette attaque a été attribuée par les autorités à l'EI.

    Lire aussi:

    Des conseillers britanniques œuvrent clandestinement en Libye contre l'EI
    Une pilote US dépasse les 1.000 heures de vol en mission contre l’EI
    Chez les adolescents attirés par l'EI, une majorité de filles
    Les terroristes de l'EI se retirent de Raqqa avec des passeports civils
    Tags:
    djihadisme, libération, justice, Etat islamique, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik