Ecoutez Radio Sputnik
    baleine

    Japon: les chasseurs de baleines de l'Antarctique tuent 333 cétacés

    © Flickr/ istolethetv
    International
    URL courte
    8426

    Les navires japonais partis début décembre chasser la baleine dans l'Antarctique, au grand dam des organisations de défense des animaux, sont rentrés jeudi. Leur bilan: 333 cétacés tués, dont plusieurs femelles enceintes.

    "Ils sont arrivés tôt dans la matinée à Shimonoseki (sud-ouest du Japon), depuis longtemps un des principaux ports de cette pêche très décriée", a indiqué l'agence gouvernementale chargée de la pêche.

    L'agence a précisé dans un communiqué que 333 petits rorquals (ou baleines de Minke) avaient été tués au cours de cette expédition.

    Les baleiniers avaient pris la mer fin 2015 après un an de suspension, en exploitant une faille dans le moratoire mondial de 1986 qui tolère la recherche létale sur les mammifères.

    Le Japon invoque des visées scientifiques, mais les militants écologistes assurent que la viande de l'animal marin finit souvent dans les assiettes.

    L'archipel avait été contraint de renoncer à la saison 2014-2015 de prises de cétacés après une décision de la Cour internationale de justice (CIJ) qui, saisie par l'Australie, avait jugé que cette activité était détournée à des fins commerciales.

    L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace a appelé le gouvernement à mettre fin à la chasse à la baleine, la qualifiant d'"inutile et en violation" de la décision de la CIJ. "Il est totalement inacceptable de la part du gouvernement japonais d'ignorer les conclusions de la CIJ et de plus absolument inutile de continuer la recherche létale", a déclaré le directeur exécutif de Greenpeace Japan, Junichi Sato, dans un communiqué.

    Selon l'AFP, le pays a tué 251 baleines de Minke dans l'Antarctique au cours de la saison 2013-2014 contre 103 l'année précédente, soit bien en deçà de l'objectif visé, en raison de l'intervention de l'association de défense de la faune marine Sea Shepherd.

    La consommation de baleine est une tradition culturelle au Japon, pays de pêcheurs où le cétacé est chassé depuis des siècles. L'industrie baleinière a connu son essor après la Seconde Guerre mondiale, pour nourrir un pays affamé.

    Cependant, la dégustation de cette chair blanche ou rouge aux allures de filet de bœuf a fortement diminué au fur et à mesure que l'archipel devenait une des économies les plus riches du monde.

    Lire aussi:

    Des volontaires tentent de secourir un requin-baleine
    Quand une baleine passe tout près
    De la viande de baleine pour les touristes musulmans au Japon ?
    Tags:
    chasse à la baleine, baleine, Cour internationale de justice (CIJ), Nouvelle-Zélande, Australie, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik