Ecoutez Radio Sputnik
    John Kerry

    "Je suis Bruxellois", lance John Kerry en Belgique après les attentats

    © AFP 2018 Andrew Harnik
    International
    URL courte
    27022

    "Je suis Bruxellois", a lancé le secrétaire d'Etat américain John Kerry arrivé vendredi dans la capitale belge endeuillée par les attentats jihadistes pour offrir la compassion et le soutien des Etats-Unis dans la lutte antiterroriste à la Belgique où l'enquête a progressé.

    Après les attentats revendiqués par l'organisation Etat islamique (EI) qui ont fait au moins 31 morts et 300 blessés, la police a procédé tard jeudi à six interpellations en Belgique, au moment où la France annonçait avoir déjoué un projet d'attentat avec l'interpellation d'un Français de la mouvance jihadiste condamné en Belgique.

    Mais si l'enquête belge semblait progresser, et une nouvelle importante opération antiterroriste était en cours vendredi à la mi-journée, deux suspects des attentats de mardi étaient toujours dans la nature, rapporte l`AFP.

    Place de la Bourse à Bruxelles, des personnes apportaient des fleurs, des drapeaux, priant ou pleurant.

    "Je suis Bruxellois"… "Ik ben Brussel", a lancé M. Kerry dans les langues des deux principales communautés de Belgique, le français et le néerlandais, lors d'une conférence de presse au côté du Premier ministre belge Charles Michel, témoignant sa sympathie aux victimes des attentats.

    "Pour tous les être chers et ceux que l'on nous a cruellement enlevés, dont des Américains, et pour les très nombreux blessés dans ces ignobles attentats, les Etats-Unis prient et sont en deuil avec vous", a lancé M. Kerry.

    Un responsable américain a précisé qu'il y avait au moins deux morts américains confirmés. Le décès de trois Néerlandais, deux Belges, un Britannique, un Français une Péruvienne, une Marocaine et un Chinois ont été confirmés par leur pays.

    Lire aussi:

    Sarkozy: "solidarité" avec la Belgique
    Charles Michel: la Belgique frappée par deux attentats "aveugles, violents et lâches"
    Attentats: une centrale nucléaire évacuée dans l'est de la Belgique
    Daech exhorte ses "frères en Belgique" à éviter les réseaux sociaux
    Tags:
    visite, attentat, John Kerry, Bruxelles, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik