Ecoutez Radio Sputnik
    Cologne

    Des migrants se convertissent au christianisme pour rester en Allemagne

    © Flickr/ André Zehetbauer
    International
    URL courte
    49833

    La chancelière Angela Merkel a déclaré que le flux de réfugiés se dirigeant en Allemagne s'était considérablement réduit. Selon elle, cette tendance résulte de la fermeture de la route des Balkans et du remaniement des services fédéraux responsables de l'accueil des migrants.

    Il n'en reste pas moins que le nombre de ressortissants d'Afrique du Nord et du Proche-Orient demeure encore très important. Certains d'entre eux se convertissent au christianisme dans l'espoir d'éviter la déportation vers leur pays d'origine. 

    L'UE envisage d'accélérer l'expulsion des migrants qui n'ont pas le droit de briguer le statut de réfugiés. Dans ce contexte, la conversion au christianisme est l'un des moyens permettant d'éviter la déportation vers un pays régi par des lois islamiques rigoureuses. Ce n'est pas un secret que dans certains Etats musulmans, l'apostasie est punie de mort. Ce dernier facteur a poussé de nombreux réfugiés à se détourner des mosquées au profit des églises.

    "Ces six derniers mois, le nombre de fidèles chrétiens a considérablement augmenté suite à l'afflux de migrants. Le mois dernier, nous avons administré le baptême à 120 personnes. Cinquante autres candidats attendent leur tour", raconte Albert Babajan, pasteur de l'église protestante syro-persane Alpha et Oméga. Le cours spécial de préparation au baptême dure trois mois. Selon le pasteur, de nombreux migrants se prêtent à ce rite pour ne pas se faire expulser du pays.

    "Nous sommes ravis d'accueillir tout le monde. A mon avis, plus de la moitié des personnes qui viennent dans notre église espèrent voir augmenter ainsi leur chance de rester en Allemagne. Mais pour nous, cela n'a aucune importance. L'essentiel, c'est de leur enseigner le Verbe de Dieu", explique le pasteur.

    Comment déterminer qui a adopté la religion chrétienne en toute sincérité? Ce groupe d'Iraniens s'est fait baptiser il n'y a pas longtemps. Ils parlent des épreuves qu'ils ont subies en Europe au nom de leur nouvelle foi. Beaucoup d'entre eux affirment avoir été reniés non seulement par leurs amis, mais même par leurs familles.

    Des musulmans saoudiens
    © REUTERS/ Mohamed Al Hwaity
    "On a craché sur moi en me disant que j'ai trahi l'islam. Mais grâce à la doctrine chrétienne, je peux leur pardonner", dit Amir, un Iranien converti au christianisme.

    "Les réfugiés de mon centre d'accueil comprennent immédiatement que je suis Iranienne. Je me considère comme une missionnaire, je parle aux gens de Jésus. Depuis ma conversion au christianisme, je ne crains personne", raconte Shirine.

    Certes, le changement de religion ne garantit pas le statut de réfugié, mais les paroissiens de l'église syro-persane sont persuadés que cette voie sera empruntés par de nombreux autres migrants.

    Lire aussi:

    Merkel: l'Allemagne ne s'endettera pas à cause des réfugiés
    L’Allemagne se méfie des réfugiés venus des régions contrôlées par Daech
    Allemagne: l’angoisse des réfugiés de plus en plus oppressante
    Tags:
    conversion, christianisme, islam, réfugiés, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik