Ecoutez Radio Sputnik
    Le général Philip Breedlove, commandant suprême des forces alliées en Europe

    Breedlove: des avions-espions pour être efficace devant la "menace russe"

    © AFP 2019 PETRAS MALUKAS
    International
    URL courte
    20071

    Le commandant des forces de l'Otan en Europe estime que les avions de reconnaissance U-2 utilisés intensivement par les Etats-Unis pendant la guerre froide sont nécessaires pour faire face à "la menace croissante venant de Moscou".

    Le général Philip Breedlove, commandant suprême  des forces alliées en Europe, trouve nécessaire de faire revenir les avions de reconnaissance Lockheed U-2 en Union européenne pour mener des opérations au-dessus de la Russie, rapporte l'Independent

    Selon le quotidien, les U-2 ont été utilisés intensivement par l'armée de l'air des Etats-Unis pendant la guerre froide.

    Le général Breedlove a expliqué que ces avions constituaient un élément de reconnaissance supplémentaire, indispensable pour être efficace face à "la menace croissante de la part de Moscou".

    Au printemps 2016, Philip Breedlove sera remplacé à son poste par le général américain Curtis Scaparrotti. Lors du sommet de l'Otan de septembre 2014, les alliés ont décidé d'accroître leur présence militaire à la frontière est de l'alliance prétextant la crise autour de l'Ukraine.

    L'ambassadeur russe auprès de l'Otan Alexandre Grouchko a déclaré que cette nouvelle stratégie du commandement américain en Europe considérant la Russie comme "menace principale à la sécurité" ne correspondait ni aux besoins réels de la sécurité, ni  aux besoins réels du développement mondial.

    Le sujet de la "menace russe" n'est pas nouveau pour les chefs militaires occidentaux. Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a placé la Russie au premier rang du classement des cinq principaux défis stratégiques mondiaux à la sécurité des Etats-Unis. Le chef d'Etat-major des armées des Etats-Unis Joseph Dunford a lancé la notion de "menace existentielle" reprise par des hommes politiques et des militaires dans leurs propos sur la Russie.

    Lire aussi:

    "L'Europe surprise par la russophobie du commandant suprême des forces de l'Otan"
    L'Otan se dit vulnérable à l'est face à la Russie
    Stoltenberg: une rencontre Russie-Otan est actuellement impossible
    Tags:
    sécurité, guerre froide, menaces, Lockheed U-2, Union européenne (UE), OTAN, Curtis Scaparrotti, Philip Breedlove, Russie, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik