Ecoutez Radio Sputnik
    Les militaires russes démineront la ville de Palmyre en Syrie

    Les militaires russes démineront la ville de Palmyre en Syrie

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    14410
    S'abonner

    Le président russe Vladimir Poutine a ordonné au contingent russe en Syrie de s'occuper du déminage de la cité antique de Palmyre libérée de l'occupation de l'Etat islamique.

    Le chef d'Etat russe a lui-même communiqué cette information au directeur général de l'UNESCO Irina Bokova, a fait savoir le porte-parole du président Dmitri Peskov.

    Selon M.Peskov, le leader russe et M.Bokova ont convenu que l'UNESCO, Moscou et Damas "pourraient prochainement prendre les mesures nécessaires en vue d'évaluer le dommage causé par les terroristes à Palmyre et élaboreraient un plan de restauration de ce qui pourrait encore être restaurer".

    Le directeur général de l'organisation a remercié le président russe pour son appui, et a affirmé la volonté de l'Unesco de coopérer à ce travail.

    L'armée syrienne et les milices ont repris le contrôle total de Palmyre après en avoir chassé les djihadistes du groupe Etat islamique qui tenaient cette ville antique du centre de la Syrie depuis près d'un an. Lors de l'opération, l'armée syrienne a été soutenue par le contingent russe, y compris les militaires spécialisés dans le guidage des frappes aériennes.

    Palmyre a une importance aussi bien historique que stratégique. Un désert s'étend au nord et au nord-ouest de la cité. Sa reprise a privé Daech du contrôle de 20% des territoires occupés.

    Lors de l'occupation de la ville, plusieurs sites culturels ont été sérieusement endommagés, y compris le Musée national qui a été entièrement pillé par les islamistes. Les terroristes ont également détruit trois tours funéraires érigées entre 103 et 44 avant J.-C., ainsi que les temples de Baalshamin et de Bêl.

    Le site est très riche en ruines archéologiques et est classé patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1980.


    Lire aussi:

    Poutine félicite Assad pour la libération de Palmyre
    Victoire à Palmyre: vers un démantèlement total de Daech
    L'ex-ambassadeur US en Russie dit "spasibo" pour Palmyre libérée
    Tags:
    sites culturels, déminage, UNESCO, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik