Ecoutez Radio Sputnik
    U.S President Barack Obama and Turkey’s President Recep Tayyip Erdogan

    Obama a refusé de rencontrer Erdogan

    © AP Photo / Susan Walsh
    International
    URL courte
    761006
    S'abonner

    C'est le président turc en personne qui a formulé la proposition d'une telle rencontre, à la veille de sa visite officielle aux Etats-Unis.

    Le service de presse de la Maison Blanche explique très simplement le refus du chef d'Etat américain, indiquant que ce dernier ne jugeait pas cette rencontre nécessaire. D'ailleurs, l'administration a souligné que, pour le moment, M.Obama n'avait pas de calendrier précis quant à d'éventuels pourparlers, ce qui n'exclut aucunement M. Erdogan.

    Recep Tayyip Erdogan envisageait de rejoindre le président américain à la cérémonie d'ouverture d'une mosquée dans l'Etat du Maryland. La construction de la mosquée en question a été financée par Ankara.

    "La décision de ne pas rencontrer Erdogan lors de sa visite à Washington ne doit pas être considérée comme un mépris à son égard, car le président américain l'a précédemment rencontré en novembre dernier lors du sommet G20, en Turquie, et les hommes politiques ont eu une conversation téléphonique en février", a déclaré la Maison Blanche citée par le Wall Street Journal.

    Il n'empêche que, selon le journal, le chef d'Etat turc devrait s'attendre à un accueil plutôt froid aux Etats-Unis, ce que le New York Times lie à la répression de l'opposition kurde qu'il pratique dans son pays.

    Recep Tayyip Erdogan s'est vu refuser la rencontre malgré le fait que, lors de sa dernière visite aux Etats-Unis, M.Obama avait trouvé le moyen de le saluer personnellement. 

    Obama a refusé de rencontrer Erdogan
    © Sputnik .
    Obama a refusé de rencontrer Erdogan

    Lire aussi:

    L'UE ne devait pas faire confiance à Erdogan
    Cherchez la femme: les raisons de la colère noire d'Erdogan contre Assad et Poutine
    The Guardian: il est écœurant de voir l'UE s'incliner devant Erdogan
    Tags:
    rencontre, refus, Recep Tayyip Erdogan, Barack Obama, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik