International
URL courte
1130
S'abonner

La police de l'aéroport international de Bruxelles, fermé après l'attaque terroriste du 22 mars, a menacé de se mettre en grève à partir de mercredi si les mesures de sécurité à l'intérieur et autour de l'aéroport n'étaient pas durcies.

Selon Alain Peeters, président de la section Brabant flamand du syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) cité par RTBF, les gardiens de l'ordre réclament une augmentation des effectifs policiers afin d'assurer la sécurité de l'aéroport.

"Les tristes événements du 22 mars démontrent que nos préoccupations sont justifiées. Nous exigeons plus de mesures de sécurité et de personnel", a-t-il déclaré.

Deux explosions ont retenti à l'aéroport de Bruxelles mardi 22 mars, peu avant 8 heures du matin. Un peu plus tard, le métro de Maelbeek, proche de la Commission européenne, était lui aussi touché par un attentat. Selon les données actualisées, ces attaques terroristes ont fait au moins 35 morts et plus de 300 blessés.

Selon des responsables, 31 victimes ont été retrouvées mortes à l'aéroport et dans le métro de la capitale belge, et quatre ont succombé des suites de leurs blessures à l'hôpital.

Sur les 31 victimes retrouvées sur les scènes de crime, 28 ont pu être identifiées (15 sont mortes à l'aéroport et 13 dans le métro).

Toujours parmi ces 28 personnes décédées sur place et identifiées, le centre de crise avait dit dimanche soir avoir recensé 16 Belges et 12 ressortissants étrangers de nationalités américaine, néerlandaise, suédoise, allemande, française, chinoise, italienne et britannique.

Les attaques ont été revendiquées par le groupe terroriste Etat islamique.

Entre-temps, le premier ministre de Roumanie Dacian Ciolos a révélé de nouvelles circonstances concernant les attaques terroristes de Bruxelles et de Paris. Selon lui les auteurs des attentats ont utilisé des cartes sim roumaines.

"La Roumanie est un des rares pays qui  vend des cartes sim sans demander de présenter des papiers d'identité", a déclaré M.Ciolos.


Lire aussi:

Un Algérien lié aux attentats de Paris et Bruxelles arrêté en Italie
Les attentats de Paris et Bruxelles doivent servir de leçon
Attentats de Bruxelles: la Turquie accuse la Belgique de négligence
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Tags:
attentat, grève, Etat islamique, Roumanie, Bruxelles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook