Ecoutez Radio Sputnik
    Attentats de Bruxelles

    Attentats de Bruxelles: Fayçal Cheffou libéré, les soupçons "pas confortés" par l'enquête

    © REUTERS / Vincent Kessler
    International
    URL courte
    829
    S'abonner

    Fayçal Cheffou, seul inculpé dans l'enquête sur les attentats de Bruxelles et initialement soupçonné d'être le troisième assaillant de l'aéroport, a été remis en liberté, a annoncé lundi le parquet fédéral belge.

    "Les indices qui avaient entraîné l'arrestation du nommé Fayçal C. n'ont pas été confortés par l'évolution de l'instruction en cours. En conséquence, l'intéressé a été remis en liberté par le magistrat instructeur", a déclaré le parquet dans un communiqué sans autre précision.

    Fayçal Cheffou avait été arrêté jeudi dernier place Poelaert devant les locaux du parquet fédéral à Bruxelles, en compagnie de deux personnes qui seront remises en liberté le lendemain. Samedi, le parquet fédéral avait délivré un mandat d'arrêt à son encontre, l'inculpant "du chef de participation aux activités d'un groupe terroriste, assassinats terroristes et tentative d'assassinats terroristes". Son domicile avait également été perquisitionné, mais aucune arme ni explosif n'avait été trouvé, rapporte l`AFP.

    Ce journaliste indépendant avait été arrêté jeudi et était présenté par de nombreux médias comme "l'homme au chapeau" qui figure sur les images de vidéosurveillance.

    Sur ces images, on voit l'homme à la veste crème et au chapeau sombre, portant des lunettes de vue, pousser un chariot d'aéroport sur lequel repose un grand sac noir. A ses côtés marchent les auteurs des attentats-suicide, Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui, déjà identifiés, mais floutés sur la vidéo.

    Lire aussi:

    Attentats de Bruxelles: la Croix Rouge aussi sous le choc
    Hollande: le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti"
    Un Algérien lié aux attentats de Paris et Bruxelles arrêté en Italie
    Le bilan des attentats de Bruxelles s'alourdit à 35 morts
    Tags:
    lutte antiterroriste, attentat, Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik