Ecoutez Radio Sputnik
    Airbus A320. Image d'illustration

    Un Airbus A320 détourné sur un aéroport de Chypre

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    11427

    Un avion de ligne détourné par des inconnus a atterri dans l'aéroport de Larnaca, à Chypre.

    Un avion de ligne détourné par des inconnus a atterri dans l'aéroport international de Larnaca, à Chypre, rapporte l'agence de presse Reuters.

    Selon les médias, il s'agit d'un Airbus A320 de la compagnie aérienne Egypt Air avec, selon diverses informations, entre 51 et 81 passagers à son bord.

    La compagnie aérienne égyptienne a confirmé sur Twitter que son vol MS181 avait été détourné.

    ​​L'appareil effectuait la liaison Alexandrie — Le Caire. Une cellule de crise a été mise en place pour négocier avec le pirate de l'air, qui serait muni d'une ceinture d'explosifs.

    ​L'aéroport de Larnaca a été fermé suite à l'incident, les vols sont redirigés vers Paphos et des pays voisins. Les médias égyptiens affirment qu'une dizaine d'Américains et huit Britanniques se trouvent à bord de l'A320.

    ​La compagnie Egypt Air rapporte que tous les passagers de l'avion ont été libérés sauf 4 étrangers et l'équipage. Dans le même temps, un représentant du ministère chypriote des Affaires étrangères indique qu'entre 15 et 20 personnes resteraient à bord de l'avion.

    ​​Les médias locaux indique que l'avion a été détourné par un certain Ibrahim Samaha, ressortissant égyptien. D'après la chaîne de télévision chypriote RIK, il aurait pu commetre cet acte "pour des raisons personnelles".

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Tags:
    détournement d'avion, Airbus A320, EgyptAir, Larnaca, Chypre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik