Ecoutez Radio Sputnik
    La situation à Palmyre

    Un guide d'achat des esclaves sexuelles trouvé à Palmyre

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    2483
    S'abonner

    Les documents abandonnés par les combattants du groupe terroriste Etat islamique fuyant l'armée syrienne renferment des instructions concernant la façon d'acheter les esclaves sexuelles, rapporte The Mirror.

    Selon The Mirror, les documents découverts précisent les démarches à respecter pour conclure le marché:

    "Les frères souhaitant acheter des esclaves sexuelles doivent le demander par écrit à leur chef immédiat. L'accès du marché des esclaves sexuelles sera défendu à celui qui n'est pas enregistré en bonne et due forme."

    A en juger d'après le texte de l'instruction, le marché rappelle les  ventes aux enchères. L'argent est remis dans une enveloppe fermée et l'esclave va au plus offrant. 

    En décembre dernier, Daech a publié à l'intention de ses combattants un protocole indiquant comment ils devaient traiter les prisonnières. Le texte contient des questions et des réponses sur le sexe avec des esclaves et les peines à infliger. Le document, rédigé par le Département des prisonniers et des affaires de la femme, est intitulé "Questions et réponses sur l'emprisonnement et les esclaves".

    "Ce qui rend légitime de faire des prisonnières, c'est leur manque de foi. Les femmes non croyantes peuvent être faites prisonnières, après que l'imam les aient réparties entre nous", explique Daech.

    Pour Daech, ces femmes peuvent être emprisonnées et violées sur une base quotidienne, par les militants qui les achètent comme esclaves.

    Le document prévoit cependant certaines restrictions. Ainsi, il est interdit de séparer une mère de sa fille, à moins qu'elle ne soit déjà mûre. Il est également interdit de vendre une femme enceinte de son maître.

    L'Onu et plusieurs organisations de défense des droits de l'homme ont maintes fois accusé Daech de violer des milliers de femmes et d'enfants.

    L'armée syrienne et les milices ont repris le contrôle total de Palmyre après en avoir chassé les djihadistes du groupe Etat islamique qui tenaient cette ville antique du centre de la Syrie depuis près d'un an. Lors de l'opération, l'armée syrienne a été soutenue par le contingent russe, y compris les militaires spécialisés dans le guidage des frappes aériennes.


    Lire aussi:

    "Bac charia": nouveaux documents sur la vie de Daech
    Nasrin Abdallah : Daech est surtout l’ennemi des femmes
    Esclave de Daech: "on nous loue, nous achète et nous offre en cadeau"
    Tags:
    prisonniers, esclavage sexuel, violences, ONU, Etat islamique, Palmyre, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik