Ecoutez Radio Sputnik
    Sécurité renforcée à Paris le lendemain des attentats.

    Daech a créé en Europe une "fabrique" de kamikazes dès 2014

    © REUTERS / Yves Herman
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    14121

    Selon le New York Times, les djihadistes de Daesh qui commettent des attentats en Europe ne sont pas apparus du jour au lendemain. C'est depuis 2012 qu'ils préparaient des attaques.

    C'est vers le début de l'année 2014 que le groupe terroriste Daech a mis en place une "fabrique" de terroristes-kamikazes en Europe. Quant au recrutement des djihadistes au sein des musulmans de l'UE, il date des années 2012-2013, écrit le New York Times, se référant à des "protocoles d'interrogatoires des suspects, des conversations téléphoniques, des courriels interceptés et des comptes rendus d'audiences" en Europe.

    "C'est une véritable usine. Ils font tout pour attaquer la France ou un autre pays européen", indique la source, citant l'investigation faite sur Reda Hame, 29 ans. Reda et un autre combattant de Daech ont été interpellés dans la capitale française en août dernier, avant qu'ils ne commettent des attentats.

    Reda Hame a suivi en une semaine un entraînement express. Son instructeur n'était autre que Abdelhamid Abaaoud, un des auteurs des attentats de Paris.

    "Actuellement, les officiels disent que l'on pouvait noter les indices de la formation en Europe d'une machine terroriste ciblée encore en 2014.

    Roses are placed in bullet holes of the window of a Japanese restaurant along the Rue de Charonne in central east Paris, on November 15, 2015, two days after deadly attacks across the city
    © AFP 2019 Kenzo Tridouillard
    Toutefois, les autorités locales ont souvent minimisé l'importance d'un complot réussi pris à part, le qualifiant de cas isolé ou d'acte aléatoire. Quant au lien avec Daech, soit on ne s'en apercevait pas, soit on n'y accordait pas d'attention", souligne le journal.

    "Ceci n'est pas apparu soudainement au bout de six mois. Ils programmaient des attaques dans d'autres pays depuis le déplacement du groupe en Syrie en 2012, rapporte le quotidien se référant à Michael T. Flynn, lieutenant-général des renseignements américains à la retraite.

    "Quoique le groupe ait entamé un recrutement actif des étrangers, avant tout des Européens, en 2012 et 2013, les hommes politiques européens et américains continuaient à le considérer (Daech) comme une aile mineure d'Al-Qaïda" qui se contentait d'envahir des territoires, écrit la source.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Un Algérien lié aux attentats de Paris et Bruxelles arrêté en Italie
    Attentats de Paris: l'explosif fabriqué à partir de produits en vente libre
    Attentats de Paris: progression dans l'enquête avec l'identification d'un complice
    Attentats de Bruxelles - une minute de silence à Paris (vidéo)
    "Les leçons des attentats de Paris n'ont pas été tirées!"
    Un combattant de l'EI lié au cerveau des attentats de Paris tué en Syrie
    Les Eagles of Death Metal racontent les attentats du Bataclan
    Tags:
    kamikaze, attentat, terrorisme, Etat islamique, Abdelhamid Abaaoud, Europe, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik