International
URL courte
26321
S'abonner

Les militaires russes et américains s’entretiennent sur la possibilité de coordonner leurs démarches afin de libérer la "capitale" de Daech, Raqqa, annoncent des médias russes.

"Nos militaires et le Pentagone discutent des aspects concrets d'une telle coopération, y compris dans le contexte du retrait partiel de notre contingent", a indiqué le vice-ministre des Affaires étrangères Oleg Syromolotov dans une interview accordée à un média russe.

​Selon lui, Washington "commence à voir clair" et à se rendre compte qu'il ne suffit pas d'échanger des informations concernant des opérations militaires, mais qu'il faut coordonner les démarches en vue de lutter contre le terrorisme.

Le diplomate a rappelé que l'initiative de conjuguer les efforts afin de libérer la capitale du califat autoproclamé revient au ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Nous attachons une grande importance au dialogue permanent entre Moscou et Washington consacré à la problématique syrienne", a précisé M.Syromolotov.

Après avoir repris aux djihadistes le contrôle de la ville de Palmyre, l'armée syrienne a affirmé dimanche sa détermination à chasser le groupe État islamique (EI) de ses deux principaux fiefs en Syrie, Raqqa et Deir Ezzor.

La cité historique de Palmyre libérée des terroristes
© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
"Palmyre sera la base à partir de laquelle s'étendront les opérations militaires contre le groupe terroriste sur plusieurs axes, notamment Deir Ezzor (est) et Raqa (nord)", a annoncé le commandement militaire dans un communiqué, en soulignant l'intention de l'armée de "mettre fin à l'existence des terroristes" dans ces deux régions.

Le but est de "resserrer l'étau autour de ces terroristes, de couper leurs lignes de ravitaillement et de reprendre les territoires sous leur contrôle pour mettre fin à leur existence" en Syrie, a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Sapeurs russes avant le départ à Palmyre
Un guide d'achat des esclaves sexuelles trouvé à Palmyre
Palmyre: 80% de l'architecture aurait été laissée intacte
Reprise de Palmyre et l’hypocrisie des élites occidentales
Tags:
coopération, libération, Pentagone, ministère russe de la Défense, Oleg Syromolotov, Raqqa, Washington, Moscou, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook