International
URL courte
15416
S'abonner

En Egypte et dans d'autres pays arabes, les chaussures peuvent être un symbole de manque de respect.

L'attaquant vedette du FC Barcelone Lionel Messi a provoqué un tollé en Egypte en remettant samedi, lors d'une interview, ses crampons à une présentatrice de la chaîne de télévision égyptienne MBC Masr pour qu'ils soient vendus aux enchères à des fins caritatives.

Les Egyptiens qui se considèrent insultés par l'Argentin, le quintuple Ballon d'or, procèdent déjà à l'envoi de leurs chaussures en Argentine.

Le hashtag en arabe #La_chaussure_de_Messi_pour_le_peuple_d'Al-Sissi a été utilisé plus de 15.000 fois sur Twitter, selon la chaîne de télévision britannique BBC.

"J'aurais compris s'il avait donné sa tenue du FC Barcelone aux Egyptiens, je l'aurais accepté. Mais seulement des chaussures? Cela humilie tous les Egyptiens et je n'accepte pas cette humiliation. Peut-être que les Egyptiens manquent de nourriture, mais ils ont une fierté. En 7.000 ans de civilisation, nous les Egyptiens, n'avions jamais été autant humiliés. Je te frapperai avec mes chaussures Messi. Ça, c'est ma chaussure, je la donne à l'Argentine", a notamment déclaré le parlementaire égyptien et présentateur de télévision Saïd Hasasin lors d'une autre émission télévisée, en brandissant un vieux mocassin élimé.

​Au Moyen-Orient, frapper quelqu'un avec une chaussure, ou la lancer dans sa direction, est considéré comme l'une des pires insultes. 

La Fédération de football égyptienne a aussi exprimé son mécontentement suite à la gaffe culturelle de Messi.

"Nos pauvres n'en ont pas besoin. Les crampons sont destinés à jouer au foot. Je suis perplexe. S'il entend nous humilier, je dirais qu'il devrait se mettre ces chaussures sur la tête, ainsi que sur les têtes de ceux qui le soutiennent. Nous n'avons pas besoin de ses chaussures (…). Qu'il donne ses chaussures à son pays, l'Argentine est pleine de personnes pauvres", a déclaré le porte-parole de la Fédération égyptienne Azmy Megahed.

Mais il y a aussi ceux qui défendent Lionel Messi.

"L'objet le plus précieux d'un écrivain est sa plume, ce qu'un footballeur possède de plus précieux sont ses crampons. J'espère que nous allons cesser ces accusations", a tweeté le joueur de foot égyptien et ancien footballeur de l'OM Ahmed Hossam Hussein Abdelhamid, plus connu sous le surnom de Mido.

Lire aussi:

Messi rend son petit fan afghan heureux en lui envoyant de vrais maillots
Le président de l'Iran jeté des œufs et des chaussures
Gaza: Ban Ki-moon accueilli par des jets de chaussures et de chaises
Beaucoup d'Irakiens voudraient jeter leurs chaussures sur Bush
Tags:
football, scandale, Internet, insulte, chaussures, Fédération de football égyptienne, Ahmed Hossam Hussein Abdelhamid (Mido), Azmy Megahed, Saïd Hasasin, Lionel Messi, Argentine, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook