Ecoutez Radio Sputnik
    Sputnik

    L'OSCE demande à Riga plus d'informations sur la fermeture du site de Sputnik

    © Sputnik . Konstantin Chalabov
    International
    URL courte
    14381
    S'abonner

    La représentante de l'OSCE pour la liberté de la presse, Dunja Mijatovic, a exprimé sa préoccupation suite à la fermeture du site de Sputnik en Lettonie, craignant que cela ne crée un dangereux précédent.

    La représentante de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la liberté de la presse, Dunja Mijatovic, s'est déclarée préoccupée par la décision des autorités lettones de bloquer le site de l'agence Sputnik Lettonie dans le domaine national «.lv » et a demandé à Riga de se justifier.

    Sputnik logo
    © Sputnik . Igor Russak

    "Je crains que cette démarche du ministère letton des Affaires étrangères ne crée un précédent dangereux dans la politique de fermeture des sites de médias en Lettonie", a indiqué Mme Mijatovic, cité par le service de presse de l'OSCE. 

    Une note appropriée a été envoyée jeudi au chef de la diplomatie lettone Edgars Rinkevics.

    Selon Dunja Mijatovic, on ne devrait ni bloquer ni fermer les sites "surtout si cela se fait en l'absence de décision judiciaire". 

    L'agence Sputnik Lettonie a reçu en amont une note officielle constatant la fermeture de son site dans le domaine national «.lv » en raison de prétendues violations des résolutions du Conseil européen sur les mesures restrictives en lien avec la menace à l'intégrité territoriale, à la souveraineté et à l'indépendance de l'Ukraine. Sputnik déclare pour sa part n'avoir jamais violé un seul paragraphe de la législation en vigueur en Lettonie et dans l'Union européenne. 

    Le ministère letton des Affaires étrangères a recommandé de bloquer le site sputniknews.lv dans le domaine national «.lv », car Sputnik fait partie de l'agence d'information internationale Rossiya Segodnya dirigée par Dmitri Kisselev, qui figure sur la liste des personnalités russes sujettes aux sanctions de l'Union européenne.

    M.Kisselev a déclaré de son côté que la décision des autorités lettones témoignait d'une panique qui sortait du cadre juridique. Selon le directeur de l'agence, la fermeture de Sputnik en Lettonie est une interprétation arbitraire des résolutions de l'Union européenne qui n'avaient rien à voir avec l'agence mais le concernaient lui personnellement.  

    Les sanctions personnelles contre M.Kisselev ont été décrétées le 21 mars 2014 quand son nom a été inscrit sur la liste des personnes qui menaçaient, selon l'UE, l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine. Cette décision de l'UE a été attaquée en justice auprès de la Cour européenne de droit commun en mai 2015.

    L'agence Sputnik (sputniknews.com) est un service d'information multimédia lancé par la Russie en novembre 2014. A l'heure actuelle, Sputnik possède des sites dans plus de 30 langues.

    Lire aussi:

    Kiev menace de sanctions Sputnik et Rossiya Segodnya
    La Lettonie brandit la menace de sanctions contre Sputnik
    L'agence d'information internationale et la radio Sputnik lancent leur banque d'images
    Tags:
    fermeture, site, souveraineté ukrainienne, Conseil européen, OSCE, Union européenne (UE), Dunja Mijatovic, Edgars Rinkevics, Dmitri Kisselev, Riga, Lettonie, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik