International
URL courte
0 31
S'abonner

La Suède a renforcé les mesures de sécurité sur ses centrales nucléaires en 2007. Les mesures de protection de matériaux utilisés pour le traitement de maladies oncologiques, ont également été renforcées, selon la chef de la diplomatie suédoise.

Les attentats de Bruxelles ont renforcé les craintes que des matières radioactives dangereuses puissent tomber dans les mains de terroristes, a déclaré la ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallsröm dans une interview accordée à la radio suédoise.

"J'estime qu'après tout ce qui s'est passé en Belgique, tout le monde comprend qu'il ne s'agit plus d'un problème qui se posera à l'avenir, mais d'une menace susceptible de devenir réalité aujourd'hui même et contre laquelle il faut lutter", a indiqué la ministre.

Selon elle, la Suède a renforcé les mesures de sécurité sur ses centrales nucléaires en 2007. Les mesures de protection de matériaux utilisés pour le traitement de maladies oncologiques, ont également été renforcées. 

La ministre a déclaré que son pays continuerait le travail visant à sécuriser ses matières radioactives.

Une série d'explosions, dont l'une au moins serait l'œuvre d'un kamikaze, ont frappé le 22 mars l'aéroport et le métro de Bruxelles, faisant, selon le dernier bilan, 35 morts et  340 blessés. Cette vague d'attentats a été revendiquée par le groupe Daech

Lire aussi:

Daech dérobe des matériaux radioactifs hautement dangereux en Irak
Espagne: vol d’une valise contenant des matériaux radioactifs
Erdogan: il est temps de mettre fin à «l'occupation» du territoire azerbaïdjanais par l'Arménie
Tags:
matériaux radioactifs, terrorisme, Margot Wallström, Suède, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook