International
URL courte
15502
S'abonner

Après la libération de Palmyre, l’armée syrienne a lancé une opération d'envergure pour débarrasser la ville d’Al-Qaryatayn de la présence des terroristes.

​Dans la foulée des opérations destinées à libérer les régions occupées par le groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech), l’armée régulière syrienne et ses alliés ont lancé une opération d’envergure afin de reconquérir la ville chrétienne d’Al-Qaryatayn, rattachée au gouvernorat de Homs et située au sud-ouest de Palmyre. 

L'opération a commencé samedi matin. Selon les officiers syriens, 30 djihadistes ont été éliminés en quelques heures. Sept militaires ont été blessés. L’armée est arrivée à reconquérir les monts et les collines, situés à deux kilomètres d’Al-Qaryatayn, ce qui lui permettra à terme de contrôler tout le territoire de la ville et ses environs. 

Les militaires indiquent que bien que les terroristes n'opposent qu'une faible résistance, l'assaut de la ville n'est pas possible pour l’instant car il faut attendre que la reconnaissance du terrain soit effectuée par les sapeurs.

La ville d'Al-Qaryatayn était tombée aux mains des djihadistes en août dernier après des combats intenses opposant Daech aux forces gouvernementales et à des combattants loyalistes. Cette ville clé est reliée par une route à la cité antique de Palmyre, et les djihadites s'en servaient pour en transférer des renforts et des munitions dans les territoires sous leur contrôle.

Lire aussi:

L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
Marine chinoise face à l’US Navy: «Les rapports de forces sont en train de s’inverser en nombre»
Tags:
terrorisme, djihadisme, Etat islamique, Al-Qaryatayn, Homs, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook